Nous sommes le Dim 16 Juin 2019 06:06


Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Image Image Image Image

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:55

En 1950, à la soirée de gala après la dernière course de l'immense Tazio Nuvolari ( la salita Palermo-Monte Pellegrino). Tazio a remporté sa classe sur Cisitalia-Abarth ce jour-là, finissant sa carrière sur un succès. Il salue la toute jeune Maria Teresa De Filippis :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:57

Image

Topolino 500, Urania BMW 750, Maria Teresa poursuivit sa carrière sur une belle barquette OSCA 1100 offerte par "caro papa" en 1953. OSCA (Officina Specializzata Costruzione Automobili) est la marque crée à Bologne en 1947 par les frères Maserati quand ils laissèrent la firme Maserati à la famille Orsi. Les OSCA étaient de superbes et très compétitives voitures de course qui ravirent les clients-pilotes. D'ailleurs, Maria Teresa connut d'excellents résultats avec son OSCA, devenant vice championne d'Italie en 1954. Elle aurait même certainement remporté le championnat si elle n'avait été victime d'un accident en Sardaigne à la Sassari-Cagliari-Sassari. Maria Teresa raconte dans ses mémoires qu'elle n'avait pas réalisé de reconnaissance pour cette épreuve. En course, elle avait remarqué que seuls les virages serrés étaient équipés de bottes de paille et elle ralentissait donc peu dans les virages sans botte de paille. Sauf qu'elle rencontra un virage serré sans botte de paille ! Elle sortit de la route, fut projetée hors de sa voiture et se fractura le rocher gauche (l'os en bas derrière l'oreille, mal protégé par les casques de l'époque), ce qui lui fit quasiment perdre tout usage de l'oreille gauche.

Malgré tout, Maria Teresa avait impressionné fortement le milieu des courses en 1954 et elle fut recrutée en 1955 pour piloter les Maserati "usine" de la Scuderia Centro Sud
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:00

Maria Teresa à une soirée de gala, remise de son accident :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:03

La nouvelle voiture de Maria Teresa pour 1955 à la Centro Sud, la voilà, la superbe Maserati A6GCS/53 de 2 litres,170 cv autorisant 235 km/h :
Image
J'adore cette auto fantastique qui, chez Maserati, fait le lien entre la Monofaro et les futures barquettes S. C'est le grand Gioacchino Colombo (le "père" du V12 Ferrari) qui, passant l'année 1953 chez Maserati, réalisa la culasse 2 arbres à cames en tête double allumage de la A6GCS/53. Avec 52 exemplaires produits, cette barquette de course connut un grand succès commercial et sportif.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:05

Voici Marie Teresa au volant d'une A6GCS/53 estampillée Scuderia Centro Sud :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:09

Il me faut ici vous préciser ce qu'étaient les Scuderie Centro Sud et, au Nord, Guastalla. Dans les années 50, il n'y avait que 2 concessionnaires Maserati pour l'Italie : Guglielmo Dei pour Rome et la moitié Sud dirigeait la Scuderia Centro Sud, Gianfranco Cornacchia à Milan pour le Nord était propriétaire de la Scuderia Guastalla. Ces écuries, Centro Sud ou Guastalla, possédaient des voitures de courses, pas uniquement des Maserati d'ailleurs (il y avait aussi des Ferrari, des Cooper, des BRM P57) et permirent à un grand nombre de pilotes d'accéder à la compétition automobile. Résidant à Naples, Maria Teresa De Filippis fut naturellement rattachée à la Centro Sud

On voit ici Guglielmo Dei à gauche, dit "Mimmo" Dei, et à droite le jeune Lorenzo Bandini, talentueux pilote révélé par la "Centro Sud" :
Image



Voici Gianfranco Cornacchia qui était un très fin et subtil pilote alors que son allure physique était plutôt ... massive ! Il a réalisé des merveilles en course sur Maserati 200 S et 250 S avant de les revendre à Carroll Shelby :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:13

Maria Teresa De Filippis fut tellement emballée par la Maserati A6GCS/53 Centro Sud qu'elle ne tarda pas à s'offrir son propre exemplaire, avec le saute vent uniquement devant le pilote et un carrossage amovible de la place passager. Le personnage en casquette claire penché derrière Maria Teresa n'est autre que Guerino Bertocchi, le mythique "collaudatore" Maserati. Ils sont ici au départ de la Targa Florio 1955 :
Image



Toujours Maria Teresa à la Targa Florio 1955. La Maserati A6GCS/53 excellait avec ses 170 cv pour 740 kg sur les routes de montagne siciliennes. Maria Teresa terminera 9ième au général, ce qui représentait une bonne performance face à la concurrence de plus forte cylindrée :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:16

Maria Teresa, 30 ans et cigarette aux doigts, dans son garage de rêve entre deux A6GCS/53 aux belles ailes galbées ! Il me semble reconnaître le blason Centro Sud sur la dérive sur celle du fond :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:18

Un blason Centro Sud un peu plus moderne que celui de l'époque De Filippis :
Image

Si vous en trouvez un "années 50" en photo, merci de le poster !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 21:22

Majestueux l'échappement superposé à gauche de l'auto, comme sur les futures barquettes 300 S :
Image


Notre comtesse napolitaine remporta de très beaux succès avec son A6GCS/53, notamment la Catania-Etna 1955 disputée sur les flancs du volcan Etna où elle se classa première au général devant 85 concurrents masculins ! J'aime bien les images saisies en course où l'on perçoit la concentration du pilote et l'effet des forces physiques sur son attitude :
Image
Dernière édition par maseramo le Mer 8 Oct 2014 10:20, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8023
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

PrécédenteSuivante

Retourner vers WHAT ELSE ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité