Nous sommes le Ven 29 Mai 2020 01:11


Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Image Image Image Image

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 15:24

La 250 F fut en constante évolution et développement de 1954 à 1958. Sur les premières versions, le réservoir d’huile (obligatoire avec un carter sec où la pompe ne pouvait rien pomper) était placé à droite sous les carburateurs et l’huile chauffait trop. Le réservoir fut alors déporté derrière la roue arrière droite avec une écope de refroidissement qui générait trop de turbulences. Finalement, il fut rejeté très en arrière, sous la pointe de l’auto ! C’est pour cette raison qu’il y a deux bouchons à la queue de la 250 F, celui pour l’huile étant le plus postérieur, celui de l’essence le plus haut et antérieur.


Image
A Silverstone en 1956. Guerino est à droite en blouson sombre et casquette. On fait le plein d'huile "à la seringue" sur la 250 F de Jean Behra (casque blanc liseré damier) qui finira 3 ième.
Dernière édition par maseramo le Ven 20 Mai 2016 22:14, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 15:30

Image
4 exemplaires de 250 F (quand on pense qu'ils valent quelques 10 millions d'euro pièce de nos jours !). Ce sont des modèles 55 ou début 56 sans prise d'air dynamique à droite. Guerino est au fond à droite en chemise blanche. Derrière les monoplaces, le transporteur Fiat Bartoletti que l'on retrouve ci-dessous, chargeant ses joyaux.
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 15:38

Image
Ici notre Guerino, le second à partir de la gauche, aide à porter un six cylindre en ligne. Même pas mal !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 15:45

Image
Guerino prodigue ses conseil à Stirling Moss (casque blanc). Derrière eux, Jean Behra avec son casque blanc à lisière en damier

Le regard de Moss vers Bertocchi en dit long sur la confiance entre le pilote et le chef mécanicien, responsable de sa machine, et donc de sa vie à cette époque !
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 15:47

video géniale où on voit très bien Guerino Bertocchi :
https://www.youtube.com/watch?v=A-lHmED ... WyXoD-UAEg
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 15:55

Image
Stirling Moss fut pilote d'usine Maserati en Formule 1 en 1956. Il remporte ici le Grand Prix de Monaco sur une 250 F à injection Bosch Telaio 1 (châssis 1)


Image
Et voici, en fin de saison 1956, la fabuleuse Maserati 250 F Telaio 2 avec laquelle Stirling Moss remporte le Grand Prix de Monza, doublant ici la Ferrari D50 de Peter Collins (ou de Juan Manuel Fangio).
A la mi-1956, le châssis de la 250 F fut complètement remanié et raccourci avec, de plus, des tubes de section plus petite. Ce fut le fameux châssis « lightweight » encore appelé T2 (Telaio 2 : châssis 2). De plus, Alfieri disposa le moteur 6 degrés de biais par rapport à l’axe de la voiture de sorte que l’arbre de transmission passait à la gauche du pilote dont on put ainsi baisser franchement le siège. La Maserati 250 F T2 recevait une carrosserie Fantuzzi abaissée et allongée absolument sublime. C’est surtout à cette 250 F « Lightweight » que l’on pense quand on évoque la 250 F et qu’on la qualifie de « plus belle monoplace de course à moteur avant »
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 15:57

Stirling Moss épuisé par l'effort de concentration que nécessitait le pilotage en course :
Image
Malgré ses très grands mérites, le brillant Stirling n’a jamais été champion du monde car il eut « la malchance » de courir contre « Le » génie absolu du pilotage toute époque confondue, Juan Manuel Fangio.....
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 16:00

En plus d’une technique éblouissante et d’une perception des limites d’adhérence de la voiture tout à fait hors normes, on a dit que Juan Manuel Fangio avait un don particulier pour choisir la meilleure écurie du moment. En 1957, déjà quadruple champion du monde de formule 1, Fangio revint chez ses amis de Maserati. Il savait que la 250 F « lightweight » arrivait à maturité au bout de trois ans d’incessants développements et, après quelques essais, préféra la maniable 6 Cylindres à la V12. Il domina largement la saison 1957.
Le voici à Silverstone en 1957, attentif aux remarques de Guerino Bertocchi qu'il connait déjà bien grâce aux courses en "Sport" sur Maserati 450 S :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 16:07

Image

Cette photo, prise en 1957 à Silverstone, est intéressante. On y voit de la droite à la gauche : Nello Ugolini (le manager de l'écurie Maserati de formule 1), Omer Orsi avec ses lunettes sombres (le patron de Maserati), Guerino Bertocchi en arrière plan avec sa casquette, Roy Salvadori qui pilota aussi des 250 F en course et Harry Shell en casquette et de dos.

La 250 F, ici en configuration Nurburgring 1957 avec le nez jaune et le numéro 1 de champion du monde (de l'année 1956 sur Ferrari D50) de Fangio, est sublissime.
Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 16:13

Image
Juste avant ce Grand Prix l'Allemagne mythique de 1957, Guerino parle avec ses mains, Fangio écoute. Le chef mécanicien et le pilote sont sur la même longueur d'onde.

Dans les stands du Nurburg 57, Guerino pousse la 250 F de Fangio :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

PrécédenteSuivante

Retourner vers WHAT ELSE ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités