Nous sommes le Ven 29 Mai 2020 00:46


Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Image Image Image Image

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:36

Quelques semaines après la 4 CM (la petite 4 cylindres de Maserati), la 8 CM 3 litres inaugure en 1933 la commande hydraulique des freins avant sur une voiture de Grand Prix. Elle permettra au grand Tazio Nuvolari de remporter le Grand Prix de Spa 1933. Cette 8 CM, oeuvre d'Ernesto Maserati après le décès de son frère Alfieri, est très fine avec une surface frontale minimum :
Image



La commande hydraulique des freins avant été apparue en 1921 sur une Duesemberg. Mais le système était peu fiable. Bugatti essaya pendant des années de le fiabiliser, en vain. Le système Perrot restait plus sûr. Cet échec fit dire à Ettore Bugatti, qui n'aimait pas les freins, sa fameuse boutade : "de toute façon, un bon pilote n'a pas besoin de freins" !
Maserati fut le premier constructeur de voiture de course à parvenir à fiabiliser la commande hydraulique fin 1932.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:38

1934 vit l’apparition d’une réglementation en Grand Prix très particulière : moins de 750 kg, aucune limitation de cylindrée !
Les allemands Mercedes et Auto-Union, financés largement par le régime nazi qui avait investi des sommes colossales dans la course automobile à but de propagande, réussirent à respecter ce poids maximal tout en bénéficiant de cylindrées généreuses de 3.7, puis 4.3, puis 4.7 et même 5 litres sur Auto-Union ! Ceci grâce à leur avance technologique dans le domaine des alliages légers;
Même le très subtil pilotage de Tazio Nuvolari ne permettait de dépasser en Grand Prix les autos allemandes surpuissantes
Fin 1934, Maserati sortit la 6 C 34 qui, grâce à un inédit 6 cylindres en ligne de 270 cv installé dans une caisse étroite type 8 CM, réussit à résoudre l’équation d’une augmentation de cylindrée à 3.7 litres tout en limitant le poids à 750 kg. Avec elle, le grand Tazio réussit à remporter deux Grand-Prix de 2ième catégories sur le circuit de Modène et celui de Naples. La 6 C 34 est une voiture importante car elle fut la toute première Maserati à 6 cylindres en ligne. Cependant, en 1935, elle dut faire face à des Mercedes et Auto-Union qui avaient désormais 1 ou 1.3 litres de cylindrée de plus qu’elle.

Image
Sur cette photo, on voit Tazio Nuvolari au départ du Grand Prix de Monza 1935. Il terminera 5ième derrière les allemandes. Celui qui marche à droite de la 6 C 34 en blanc avec casquette est probablement Guerino Bertocchi.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:40

Vous élargissiez un peu le fuselage, placiez des phares et des garde-boue et vous transformiez une 6 C 34 en voiture de Sport pour les courses sur routes ouvertes type Mille Miglia. Achille Varzi est au volant, Guerino Bertocchi est le second à partir de la gauche, en casquette et adossé au mur.
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:41

Les talents de pilote de Guerino Bertocchi étaient manifestes et lui permirent de remporter plusieurs fois les Mille Miglia dans sa classe. Ici en 1936 sur Maserati 4 CS 1500 avec le champion de moto Omobono Tenni :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:44

Guerino s'affaire sur une V8 RI, ici dans sa version initiale à carénage arrière haut sensé stabiliser l'auro à grande vitesse :
Image

Ici la V8 RI dans sa seconde version à arrière abaissé :
Image
Image

Imaginée par Ernesto Maserati, la V8 "Ruotte Indipendente" était une voiture assez révolutionnaire du fait de ses quatre roues indépendantes (rares à l’époque), d’une boîte de vitesses repoussée à l’arrière contre le pont (pour améliorer la répartition des masses), de l’utilisation intensive de l’alliage Elektron qui sortait des aciéries Isotta-Fraschini (qui permit de limiter le poids à moins de 750 kg).
Le moteur, un V8 de 4.8 litres, développait 300 cv en 1935 puis 320 cv en 1936. Pour gagner du poids, il était assez simple avec, pour chaque banc, un bloc-culasse coulé en une seule pièce (selon la technique des 4 C 1500) et un seul arbre à cames en tête par rangée de cylindres qui dépassait de chaque côté de l'étroit fuselage et nécessitait un bosselage de la "carlingue". De même, un seul compresseur Roots « boostait » tout le V8. la V8 RI pouvait dépasser les 280 km/h.
En fait, cette voiture aurait été en mesure de battre ses rivales allemandes si la mise au point du train arrière, assez instable, avait été plus rigoureuse. Elle remporta cependant le Grand Prix de Pau aux mains du grand Philippe Etancelin, dit « Phiphi » (le seul à pouvoir tirer la quintessence de cette auto toujours à la limite du « drift »), et d’assez nombreuses places d’honneur. En 1936, le retour à un pont arrière rigide améliora la tenue de route mais trop tard et imparfaitement.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:47

Image

Guerino en casquette se penche sur Tazio Nuvolari aux commandes d'une 4 CL vers 1938 ou 1939. On remarque que les commande "hors fuselage" de la direction sont désormais carénées.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:49

Sur l'autoroute de Florence à la mer, en 1939, Guerino au volant procède aux essais de la nouvelle 4 CL devant Ernesto Maserati en chapeau et manteau :
Image

La 4 CL de 1939 est la plus aboutie des « voiturettes » Maserati 1500 de la période avant guerre. Contre les 8 cylindres de l’Alfa Romeo 158, Ernesto opta (après la 6 CM 6 cylindres 1500) pour un retour au 4 cylindres en ligne, plus léger que le 6 en ligne, plus coupleux à bas régime, plus facile à entretenir et à régler par les clients privés et strictement carré avec des cotes 78 X 78. Le généreux alésage permettait l’installation de la très grande nouveauté de l’auto : les 4 soupapes par cylindres, caractéristique très rare à l’époque ! Autre particularité de ce moteur, le L de 4 CL signifiait « Linguette », petite pièce intercalée entre la came et la tige de soupape et diminuant les efforts latéraux sur les soupapes. Ces « Linguette » poursuivirent leur carrière sur les Osca des fratelli après guerre.

Le moteur 16 soupapes 8 échappements de la 4 CL :
Image

Avec ses 1500 cc, ses seize soupapes, son compresseur Roots, ses deux bloc-culasse d’un seul tenant de 2 cylindres, ses deux arbres à cames en tête et ses huit sorties d’échappement (une par soupape), cette pièce d’orfèvrerie concrétisait tout le savoir-faire de Maserati, ravissait les puristes et délivrait 220 cv à 6600 tr/mn, catapultant la très légère 4 CL de 630 kg à 250 km/h. Aux mains du client-pilote anglais John Peter Wakefied, ce bijou mécanique remporta la coupe « Princesse du Piémont » et le Grand Prix d’Albi 1939, puis eut juste le temps de remporter la Targa Florio 1940 avec Luigi Villoresi à son volant avant le déclenchement de la seconde guerre mondiale.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:53

Image
Ici Guerino en casquette avec "Gigi" Villoresi assi sur le réservoir de la 4 CL.


Image
La 4 CL exista en version carénée. Guerino à gauche en remplit le réservoir

Image
Elle sera engagée au Grand Prix de Tripoli 1939

On est ici à Monza en 1939. Guerino en casquette est à droite, Ernesto Maserati en chapeau à gauche. Le pilote s'extrayant du cockpit de la 4 CL est le comte Carlo Felice Trossi, brillant pilote de cette époque d'avant guerre :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 09:58

Mais, préférant la catégorie reine, c'est une 8 CTF que le comte Trossi s'offrira !

le Comte Trossi au volant de sa sublime 8 CTF (8 cylindres Testa Fissa car culasse moulée en un seul tenant avec le bloc) :
Image

Le moteur double compresseur superposés de la 8 CTF n'avait cependant que 2 soupapes par cylindre (à la différence de la petite 4CL):
Image

On comprend le choix du Comte Trossi car, en 1938, le règlement changea à nouveau en Grand Prix avec limitation de la cylindrée à 3 litres compressés ou 4.5 litres atmosphériques. Pour répondre à cette formule, vit le jour une autre réalisation d’un Ernesto prolifique et serein après la reprise financière par la famille Orsi : la 8 CTF. Cette auto aux caractéristiques époustouflantes (3 litres, 8 cylindres en lignes, 2 arbres à cames en tête, 2 compresseurs, 365 cv, 780 kg et 290 km/h) ne parvint toujours pas à battre les allemandes sur les circuits européens mais elle apporta une aura exceptionnelle à Maserati aux Etats Unis en remportant deux années consécutives (en 1939 et 1940) les 500 miles D’Indianapolis avec Wilbur Shaw au volant de cette 8 CTF appelée « Boyle Special ». Elle manqua de peu la victoire lors de l’édition 1941, une roue s’étant rompue après 152 tours.
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les hommes de Maserati : Guerino Bertocchi

Messagede maseramo » Ven 15 Aoû 2014 10:02

Image
Juste après la guerre, dans le mythique virage San Venanzio dans la banlieue de Modena, Guerino Bertocchi est au volant d'une magnifique 8 CL qui reprenait la sublime carrosserie de la 8CTF mais avec un 8 cylindres en ligne 3 litres aussi mais différent, à 4 soupapes par cylindre et reprenant les cotes carrées de la 4 CL

Cette voiture magnifique résulte en quelque sorte de l'association de 2 moteurs 1500 de 4 CL bout à bout délivrant 430 cv et autorisant 305 km/h
Image
Dernière édition par maseramo le Ven 20 Mai 2016 22:10, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8599
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

PrécédenteSuivante

Retourner vers WHAT ELSE ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité