Nous sommes le Mer 26 Juin 2019 18:48


Piloti Maserati

Image Image Image Image

Re: Piloti Maserati

Messagede maseramo » Dim 6 Jan 2019 18:57

La classe, c'est vrai Domi. ;)

Mais quand il devint vieux, aucun de ses enfants ne put le prendre en charge. C'est Don Mantovani, le prêtre de Santa Caterina, la paroisse dont dépend l'usine Maserati de Modène, qui le prit dans son hospice de vieillards. Presque tous les soirs, Don Mantovani passait à la fermeture de l'usine pour voir si il n'y avait pas quelqu'un qui voulait bien aller discuter un moment avec "Giggi" ! C'est pour cela que l'on a pas mal de photos de Luigi Villoresi vieux, avec Ermanno Cozza qui lui fait essayer des Maserati, qui l'emmène sur les Raduni (rassemblements Maserati) ... Aujourd'hui, c'est Claudio Ivaldi qui amène Ermanno Cozza sur les meeting Maserati !

Don Mantovani avec Giggi Villoresi vieillissant :
Image
Vous avez vu les bouteilles au fond ? Une étiquette "cavallino rampante", une étiquette "tridente" ! Quel pays !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8042
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Piloti Maserati

Messagede Gun » Dim 6 Jan 2019 19:22

Dans la série Luigi,

Sa 4CL aérodynamiquement évoluée utilisée au GP de Tripoli 1939
Image


Et juste après guerre, au volant de la 4CL standard au GP de Milan 1946
Image
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3336
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Piloti Maserati

Messagede maseramo » Lun 7 Jan 2019 22:31

Salve Gun, grazie per le foto :)
Villoresi a été un très grand pilote. Il aurait peut-être même été champion du monde de Formule 1 sur Maserati 4CLT en 1948 si ce championnat, créé en 1950, avait existé.

A noter le démarreur externe sur la 4CL carénée.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8042
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Piloti Maserati

Messagede William » Mer 9 Jan 2019 09:55

Alberto Ascari lui-même vouait une profonde admiration envers Luigi Villoresi, plus ancien que lui. Ils étaient tout 2 en Maserati.
En '48 au Grand Prix d'Angleterre, Ascari est arrivé second à 14' derrière son idole et ami. Mais en 49 au Grand Prix d'Argentine Ascari a dépassé le maitre.
Vers 53' lorsque Ferrari a accepté qu'Ascari quitte la Scuderia vers Lancia, Ascari a exigé de Lancia qu'elle recrute Villoresi en même. C'était sine qua non.
Lorsqu'Ascari est mort au volant de son ambitieuse Lancia D50, "Gigi" en fut profondément affecté. Et même si en Italie on écrivait dans la presse que les vieux chats ne cessent pas de chasser les souris. Il y eut un avant et un après.

Gigi lui-même a et impliqué dans de sérieux accidents comme en '49 en Angleterre où il fût éjecté de son auto. Farina manqua de justesse de l'écraser en quittant lui-même la piste.

Luigi Volloresi était très proche de Maserati qui n'hésitait pas à l'emprunter à Lancia en fonction des besoins.
Dernière édition par William le Sam 12 Jan 2019 02:19, édité 1 fois.
Le moteur des uns fait le malheur des autres.
ex Quattroporte 5 ZF
3200 auto.


Image
Avatar de l’utilisateur
William
V8
 
Messages: 1740
Inscription: Mer 9 Juil 2014 19:46
Localisation: Liège (Belgique)

Re: Piloti Maserati

Messagede maseramo » Ven 11 Jan 2019 22:09

Merci William pour toutes ces précisions sur un très grand champion :)

Ci-dessous Luigi Villoresi finit 6 ème du Grand Prix de Suisse 1947 avec cette Maserati 4CL de la scuderia Ambrosiana dont on repère le radiateur d'huile proéminent :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8042
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Piloti Maserati

Messagede maseramo » Dim 13 Jan 2019 16:32

Tazio Nuvolari fut un immense pilote de l'avant guerre, sans doute le meilleur. On le voit ici remporter le Grand Prix de Belgique 1933 à Spa sur Maserati 8CM :
Image
La 8CM était une fantastique monoplace de Grand Prix (le terme de Formule 1 ne fut inventé qu'en 1950, mais c'est de cela qu'il s'agissait avec la 8CM pour 8 Cylindres Monoposto 3 litres avec compresseur, 800 kg, 260 à 280 cv, 250 km/h, commande hydraulique des freins avant ce qui était une innovation !)


Image
Surnommé "le mantouan volant" car il était de Mantoue, Tazio Nuvolari fut l’un des pilotes les plus éblouissants des années 30, le seul à avoir pu, avec des armes inférieures, rivaliser quelque peu avec l’armada allemande après l’année 1934 et la limitation de poids à 750 kg sans limitation de cylindrée. Il porte ici son mythique Jerzey (jaune) avec ses initiales TN brodées. Au cou, la tortue en or porte bonheur offerte ironiquement par l’écrivain-aviateur Gabriele d’Annunzio.



Ci-dessous Tazio Nuvolari termine second à la Coppa Acerbo 1934 à Pescara sur Maserati 8CM :
Image



Il se dit que les quatre pilotes les plus magiques (les "volant miraculeusement") de l'histoire des Grands Prix sont Tazio Nuvolari, Juan Manuel Fangio, Ayrton Senna et Michael Schumacher.
Dernière édition par maseramo le Dim 13 Jan 2019 16:57, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8042
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Piloti Maserati

Messagede Domi13 » Dim 13 Jan 2019 16:56

maseramo a écrit:Tazio Nuvolari fut un immense pilote de l'avant guerre, sans doute le meilleur. On le voit ici remporter le Grand Prix de Belgique 1933 à Spa sur Maserati 8CM :
Image
La 8CM était une fantastique monoplace de Grand Prix (le terme de Formule 1 ne fut inventé qu'en 1950, mais c'est de cela qu'il s'agissait avec la 8CM pour 8 Cylindres Monoposto 3 litres avec compresseur, 800 kg, 260 à 280 cv, 250 km/h, commande hydraulique des freins avant ce qui était une innovation !)


Image
Surnommé "le mantouan volant" car il était de Mantoue, Tazio Nuvolari fut l’un des pilotes les plus éblouissants des années 30, le seul à avoir pu, avec des armes inférieures, rivaliser quelque peu avec l’armada allemande après l’année 1934 et la limitation de poids à 750 kg sans limitation de cylindrée. Il porte ici son mythique Jerzey (jaune) avec ses initiales TN brodées. Au cou, la tortue en or porte bonheur offerte ironiquement par l’écrivain-aviateur Gabriele d’Annunzio.



Ci-dessous Tazio Nuvolari termine second à la Coppa Acerbo 1934 à Pescara sur Maserati 8CM :
Image



Merci Alido


Image

Dominique
3200GTA
Image
Brake less and accelerate more.
J.M Fangio

Voiture de Madame: Fiat Barchetta
Avatar de l’utilisateur
Domi13
V12
 
Messages: 2568
Inscription: Dim 15 Mar 2015 15:51
Localisation: Marseille

Re: Piloti Maserati

Messagede Froggie » Dim 13 Jan 2019 17:04

Merci pour ces potos et les commentaires.
Les bolides aujourd'hui vont bcp plus vite, mais courir à ces époques au volant de tels engins qui allaient déjà très vite mais qui étaient tellement moins sûrs devait demander bcp de courage et/ou d'inconscience...
Ces pilotes étaient étaient à la fois des passionnés et des aventuriers!
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V8
 
Messages: 2297
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Bruxelles, Belgique

Re: Piloti Maserati

Messagede Froggie » Dim 13 Jan 2019 17:09

C'est bien ce que je disais: confier sa vie à des freins pareils... :lol:
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V8
 
Messages: 2297
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Bruxelles, Belgique

Re: Piloti Maserati

Messagede maseramo » Dim 13 Jan 2019 17:10

C'est vrai Froggie, en ligne droite ils allaient déjà très vite (250 km/h dès 1929, record battu d'ailleurs par Maserati avec la V4) mais en virage avec ces voies étroites et ces pneus très minces, c'était autre chose !


Image

Dominique
3200GTA[/quote]

Ciao Domi,
merci pour cette photo, c'est une Maserati Tipo 26M de 2.5 litres à compresseur. Un modèle 8 cylindres en ligne qui a précédé la 8CM. E lle est ici en configuration routière avec les phares et la carrosserie large pouvant accueillir un chétif mécanicien embarqué. On remarque qu'elle a encore les freins avant mécaniques. C'est le système Henry Perrot. Les câbles font tourner le tube supérieur sur son axe, ce qui actionne les tambours. Un petite articulation protégée par un soufflet permet de freiner en virage, malgré le braquage des roues.

Le capot blanc était la caractéristique des voitures suisses
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8042
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

PrécédenteSuivante

Retourner vers WHAT ELSE ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité