Page 33 sur 40

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Ven 15 Juil 2016 13:51
de damien78
Tu vas voir sa passe sans démonter les collecteurs, c'était monté par dessous à l'usine avec le berceau les amortos la boite...J'ai fais comme ça sur la mienne et je recommence au moi d'aout normalement pour mes joint de culasse.
A+
Damien

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Lun 18 Juil 2016 20:58
de tihouss
Image

Oups! Bon au moins c'est fait. Je récupère le radiateur refait cette semaine.

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Lun 18 Juil 2016 21:19
de maseramo
J'ai une énorme estime pour ceux qui savent faire ça ! Chapeau ! ;)

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Sam 23 Juil 2016 23:19
de tihouss
Je sais pas faire, c'est que du bluff! Après, y a qu'en essayant qu'on sait si c'était possible ou pas :lol:

Que pensent les gens renseignés de l'usure de l'embrayage, des marques de chaleur sur le plateau de pression et le volant moteur?


Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

________________________

Moteur sale

Image


J'ai vérifié le jeu aux soupapes, tout est bon, méga soulagement (une douzaine d'heures plus des pastilles spécifiques à commander pour l'ajuster).


Ca m'a tout l'air en bon état là-dedans.

Image

Image

Image


C'est tout!

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Ven 29 Juil 2016 19:56
de tihouss
Silentbloc de boîte, mort.

Image


Roulement de nez d'arbre primaire de boîte, mort.

Image


Joint spi arrière de vilebrequin, je sais pas, mais bon il sera remplacé.

Image


De la crasse.

Image


Qui ne sera plus.

Image


La déception de l'année.

Image

Donc ça c'est le récepteur d'embrayage, et visiblement c'est lui qui est mort l'été dernier et pas le mécanisme. J'ai même pas vérifié ça, alors que j'aurais été capable de le changer en deux heures et de reprendre la route. CRETIN.

Bon après, ça fait longtemps que je suis idiot, donc j'ai pris l'habitude de voir uniquement le bon côté des choses. Je vais remplacer tout l'embrayage ainsi que le volant moteur pour passer d'un disque de friction diamètre 215mm à un disque de 240mm (issue des Biturbo plus récentes, la mienne doit être une des denrières en 215), qui résout les problèmes d'embrayage du type de ceux qui ont immobilisés la pauvre voiture au moins deux fois.

De toute façon, il fallait faire surfacer le volant moteur, et l'embrayage était bien usé. Du coup, j'ai commandé pas mal de pièces :
- volant moteur / disque de friction / plateau de pression
- butée d'embrayage neuve, en métal au lieu du plastique débile d'origine
- roulement de nez d'arbre primaire de boîte, et le joint spi de vilo
- récepteur d'embrayage, cette fois en diamètre origine et pas Alfetta
- silentblocs de support de radiateur
- carter plastique de boîte, j'ai déchiré le mien en sortant le moteur
- silentblocs de tirant de chasse pour la train avant, histoire d'essayer de le rendre plus précis


Y'en a pour quasiment 900 euros, je chiale, mais bordel ça devrait résoudre un truc qui allait me revenir dans le nez régulièrement.

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Mar 2 Aoû 2016 21:59
de tihouss
J'ai commencé à nettoyer le moteur, déjà six heures passées dessus.

À moitié

Image


Bam!

Image


Image


Image


J'ai trouvé une autre raison d'avoir tombé le moteur. Voilà un écrou en cuivre de collecteur d'échappement, pas de problème

Image


Et le moins accessible de tous, bien desserré!

Image


Ca se voyait que le joint n'était pas aussi écrasé. Quand j'ai essayé de le serrer je n'ai pas eu de mal au début, mais je n'ai pas pu serrer au point de recoller le collecteur contre le moteur.

Du coup, modification de la commande, je vire les silentblocs de train avant et le carter de boîte (je pourrai faire ça plus tard), et je prends des joints de collecteur, des joints de turbo, et un kit de remplacement des goujons/écrous par des vis dont la tête plus petite (10 au lieu de 13 pour les écrous) permet une meilleure accessibilité.

J'y retourne après-demain pour finir le nettoyage, extraire le roulement de nez de boîte et le joint spi arrière.

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Ven 5 Aoû 2016 23:07
de maserachti
Beau boulot !
Faut passer ses vacances pour faire tout ça :shock:
Respect tihouss.

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Sam 6 Aoû 2016 10:21
de tihouss
Merci! J'y vais les soirs après le boulot, ça fait des grosses journées mais c'est pas désagréable.

Je suis retourné au garage, ça a avancé un peu

Image

On voit bien la fuite

Image

Image


L'autre côté fuyait aussi sur une tubulure

Image

Image

Du coup





...





Image

VRRRRRROOUUUUM tchiii VROUUUUUUM tchiii etc




Bon bref, sinon je me suis fabriqué un outil de centrage pour l'embrayage, ça a l'air de marcher mais à voir en live.

Image

J'ai aussi fait un outil pour retirer le roulement de bout d'arbre primaire, mais il a pas survécu aux tentatives d'extraction. La version 2 sera faite en début de semaine prochaine, plus costaud et de conception différente.


J'ai encore passé 3 heures à nettoyer le moteur, il est fini

Image

J'ai commencé la boîte de vitesse, moins sale mais la saleté est mieux accrochée.

J'ai essayé de virer les turbos des collecteurs, sans succès. J'ai pas assez de place pour installer ma clé correctement, je pense que je vais m'en acheter une à pas cher que je vais modifier pour qu'elle passe.
Après il me reste le joint spi de vilo, je vais essayer les méthodes destructives habituelles...

Je risque d'être un peu bloqué par les pièces que j'ai pas, donc je pense entamer le remontage de la face avant. J'ai un peu hâte de voir le nouveau pare-choc en place!!!

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Sam 6 Aoû 2016 21:53
de biturbo1984
Bizard tes lumière d'échappement ne sont pas toute identique. Tu doit avoir des injecteur qui fuillote ou faisseau ou doit allumeur qui faibli .

Re: Maserati 222 de 1989

MessagePosté: Sam 6 Aoû 2016 22:00
de bay
Impressionnant .