Nous sommes le Ven 24 Nov 2017 03:04


Les Maserati en course

Re: Les Maserati en course

Messagede Barth » Mar 10 Jan 2012 20:46

Merci Gun, le reportage est des plus intéressant. C'est vrai que ces pilotes avaient des c....lles. C'est hallucinant!!!
Un piéton est un monsieur qui va chercher sa voiture. (Frédéric Dard)

Actuelles: Biturbo 222 4v (1994) - Biturbo Spyder III 2.8L (1994) - Shamal (1991)
Ex: Biturbo 422 (1991) - Coupé 4200 GT CC (2003)


EMAIL: barth@maseratitude.com
Avatar de l’utilisateur
Barth
Membre du bureau
 
Messages: 3490
Inscription: Mar 8 Fév 2011 13:09
Localisation: Sur les bords du Léman en Helvétie...

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Mer 11 Jan 2012 14:57

1930

On retrouve les 8C-1100, la fameuse V4, et la vaillante Tipo26 de 2,0L.

En 1930, Maserati commence a être une écurie de course bien organisée, ils ont pour ambition de sérieusement concurrencer les productions de Molsheim.

On lance donc la 8C-2500 (aussi appelée 26M) :
6 en ligne, 2485 cm3
Les arbres à cames attaquent directement les queues des 2 soupapes par cylindre.
Un compresseur Roots (comme souvent à l'époque) est monté en amont du vilebrequin
qui tourne sur 3 roulements. La voiture développe 175cv à 6000 tr/mn.

1e vidéo : Le démarrage & 2e vidéo, une 26M en survirage.


GP de Tripoli
4 tours de 16 miles

Borzacchini (Tipo V4)
Arcangeli (Tipo 26)

Borzacchini l'emporte devant Arcangeli à la moyenne hallucinante de 91,46 mph (Record pour une course sur route)
On notera la mort dans cette épreuve du Comte Brilli-Peri victime d'un accident avec son Alfa-Romeo P2

GP de Monaco

Mêmes équipages qu'à Tripoli

Tout le monde se demande comment la V4 lourde et très puissante va pouvoir compenser son manque d'agilité sur ce circuit.
La course est largement dominée par les Bugatti même si Borzacchini sur la V4 se classera à la 4eme place durant un court instant.
Arco sur Mercedes recoit une pierre dans ses lunettes, aveuglé, il quitte la route et abandonne.
Borzacchini & Arcangeli abandonnent sur problèmes mécaniques. René Dreyfus alors amateur l'emporte sur sa Bugatti 35B suivi
de 4 Bugatti !

Le résumé de la course : On n'y voit que très furtivement, la V4 dans la montée juste après le départ :


Mille Miglia

Engagés :
Arcangeli sur la 2L
Tamburi sur la 1100

Troncon Brescia-Bologne : Arcangeli possède 50" d'avance sur Nuvolari (Alfa-Romeo)
Dans la partie montagneuse après Bologne, les freins de la 2L lâchent, la Maserati sort de la route
Arcangeli est conduit à l'hôpital avec de légères blessures.
La 1100cm3 se retire également, victoire de Nuvolari et Guidotti à 62,41 mph sur Alfa-Romeo.

Des images d'époque de la Luce :


Targa Florio

Quatre 8C-2500 sont engagées pour Arcangeli, Borzacchini, Fagioli et Ernesto Maserati.
Grosse concurrence de la part des Bugatti venues en force, on note aussi la présence de la
scuderia Ferrari qui engage des Alfa Romeo.

Ernesto Masrati à la Targa Florio :
Image

Le circuit (5 tours de 108 Km)
Image

1er tour : Varzi sur 'Ferrari' est en tête, la 1ere Maserati est 8e (E. Maserati)
Au 3e tour, les freins de la voiture d' Arcangeli se bloquent, sortie de route, abandon.
Au 4e tour, une roue de rechange de l'Alfa de Varzi se décroche et endommage son réservoir
qui se met à fuir. Aux stands, il embarque un jerrycan supplémentaire sur les genoux de son
mécanicien. Dans les montagnes siciliennes, le mécanicien est chargé de transvaser l'essence
alors que Varzi refuse de ralentir... Beaucoup de carburant se disperse, et des flammes apparaissent
quand l'échappement se retrouve aspergé .... On s'arrête , on éteint le début d'incendie avec un coussin de siège
et c'est reparti ! La ténacité et le courage de Varzi lui permettront d'emporter cette Targa Florio,
E.Maserati & Borzacchini finissent 8e et 9e



Caserta
10 tours de 18 miles

Mercedes Benz engage une SSKL de 7 litres à compresseur !
Chez Maserati : 8C-2500 pour Pastore et 2 L pour Faggioli

Abandons des Maserati et victoire pour Cafflish sur le monstre allemand.

GP Rome

Arcangeli (8c-2500)
Pastore, Faggioli, Tipo26 2L
Freres Neuzioni, 8C-1500
A.Maserati s'engage dans la classe 1100cc malgré ses blessures

Arcangeli prend la tête, et la conserve jusqu'au 7e tour. Nuvolari le double, mais Arcangeli est juste derrière.
Profitant d'un ralentissement de son adversaire, la Maserati passe en tête au 15e tour. Trois tours plus tard, Chiron sur Bugatti dépasse les 2
voitures et prend la tête de la course. Finalement Nuvolari et Faggioli se retirent sur problème de pont. Mais Arcangeli natif de Rome, n'a pas dit son dernier mot : dans le dernier tour il remonte la Bugatti, et passe la ligne d'arrivée avec 2/5 de secondes d'avance.

1ere grande victoire pour Maserati dans une course sur circuit à 83,6mph.
A.Maserati gagnera la classe 1100 cm3 à 68,8mph juste devant une Salmson.

500 miles Indianapolis

Borzacchini sur la V4, sur laquelle on démonte les compresseurs car interdits pour cette épreuve.
Un pilote local Piccolo s'engage avec la 2L
Abandon rapide de la V4 qui ne trouve pas son fonctionnement optimal sans les compresseurs. Piccolo termine 12e sur les 14 pilotes à l'arrivée.

Course de Cote de Cuneo
On inaugure ici le nouveau championnat de la montagne
8C-2500 : Fagioli termine second

Coppa Ciano

Victoire de Fagioli sur la 8C-2500

Coppa Acerbo (Pescara)

Varzi laisse Ferrari et rejoint Maserati.
Il l'emporte !


Circuit Avellino

Victoire d'une Maserati encore ! Fagioli sur la 8C-2500

GP Monza
Courses par éliminations comme en 1929 puis finale toutes cylindrées confondues.
3 8C-2500 : Varzi, Aracngeli, Fagioli (classe moins de 3L)
V4 : E.Maserati (classe 3 à 8L)

En classe 3L, victoire de la série par Arcangeli 8C-2500

En + de 3L : E.Maserati sur la V4 sort de la route à haute vitesse
la voiture n'a rien et est remise sur piste poussée par les spectateurs.
E.maserati remonte et finalement l'emporte !

La présentation des pilotes dans cette vidéo : Arcangeli à 3'30" (Maserati 8C-2500 avec le N°30)
On y voit aussi la V4 de E.maserati avec son N°48 (vidéo 6'50")


Enfin la finale :
Les Alfa s'envolent, mais Arcangeli les dépasse dès le 1er tour. Ernesto est 3e.
Au 6e tour, toutes les Alfa rentrent pour changer de pneus. Modène mène la course avec 3 voitures : Arcangeli - E.Maserati - Varzi !
Varzi dépasse les 2 autres bolides au Trident pour l'emporter d'un 5e de seconde !
L'équipe technique se précipite sur le circuit pour saluer une grande victoire !

Et des images de la finale, dont celles d'Alfieri (Vidéo à 4'30")


GP Espagne San Sebastien
Doublé de Maserati : Varzi et le comte Maggi tous les 2 sur 8C-2500

La saison se termine avec un sentiment de domination de Maserati.
Il est vrai que les Bugatti et les Alfa sont vieillissantes.
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Lun 6 Fév 2012 15:36

1931

Le réglement évolue et les courses de Grand Prix devront maintenant durer un minimum de 10 HEURES !

Mille Miglia

Je n'ai pas de traces d'une participation de Maserati, mais cette course mérite d'être citée grâce à quelques anecdotes. Neubaueur, le patron d'écurie Mercedes a engagé une SSKL à compresseur pour Caracciola. C'est encore une petite écurie et 2 mécaniciens seront chargés de ravitailler la gloutonne teutonne. Un 1er mécanicien sera placé à Sienne pour le 1er ravitaillement. Dès son travail accompli, il prendra la route pour assurer un 3e ravitaillement entre Rome et l'Adriatique. Du côté de Florence le tube d'échappement se brise, le mécanicien de bord se brule les mains en le repositionnant. Après Sienne, Caracciola refait son retard sur les 2 Alfa-Romeo en tête. Enfin il aperçoit des phares devant lui, puis plus rien. Il s'aperçoit bientôt que Campari et Nuvolari roulent sur les côtés de la route pour volontairement lever des nuages de poussière pour gêner le pilote allemand. Finalement, il les dépasse. Après plus de huit heures de conduite, la fatigue est bien présente et son mécanicien l'aide au pilotage en tirant le volant vers la droite dans les virages à droite... Après son ravitaillement à Bologne, il est 4e les Alfa-Roméo ayant profité de son arrêt pour reprendre la tête. La route se compose maintenant de longues lignes droites qui vont favoriser le Kolossal 7 litres à compresseur. Mais le brouillard s'est levé, les 3 Alfa-Roméo
roulent côte à côe pour favoriser la visibilité. La Mercedes est dans leur sillage. Un virage, les 3 Alfa le prennent trop vite et sortent de la route. Caracciola a le temps de freiner et redevient leader. Après avoir failli écraser son ravitailleur, au dernier 'pit-stop', il est maintenant à 30 km de Brescia quand l'un de ses pneux éclate. On change la roue en oubliant la roue et le cric dans la précipitation pour finalement l'emporter de 11 mn sur toute l'armada italienne.

GP de Monaco

8C-2500 : Dreyfus, Fagioli, Biondetti
26B privée : Pedrazzini

Fagioli fini 2e derrière Chiron sur Bugatti
Biondetti, est 9e



GP ALexandrie

6 Maserati (toutes privées sont sur la ligne de départ)
Varzi sur la nouvelle Bugatti 51 l'emporte, la première Maserati est 4e aux mains
du comte Castelbarco.


Course de Brooklands

1 8C-2500 est engagée : G.Eyston

Abandon, Pont cassé

Targa Florio

8C-2500 : Fagioli, Biondetti, Dreyfus

Les Maserati sont malchanceuses : Fagioli qui est 3e au 1er tour accroche le parapet
d'un pont, Biondetti a un accident au second tour et Dreyfus qui est déjà sorti de la route
plusieurs fois a des ennuis de bougies au 3e tour et abandonne.





[b]GP Monza[/b]

Aucune Maserati d'usine ne sera pas présente à cet évènement, l'usine expliquant que les 3 8C-2500 n'ont pas pu
être réparées à temps après leurs mésaventures de la Targa Florio.

Néanmoins une 8C privée (Klinger & Ghersi), sauvera l'honneur en étant 4e au 6e tour avant d'abandonner.
Les nouvelles Alfa-Roméo remportent un doublé.



GP Irlande

Campari
Eyston

Le circuit est inondé dû à un gros orage, mais la course a lieu quand même !

Campari mène suivi d'Eyston. Mais Eyston rencontre bientôt des soucis d'allumage et s'arrête aux stands
pour changer les bougies. A peine est-il reparti que Campari rentre aux stands, il sort rapidement de la
voiture : Une piere a détruit ses lunettes, et un morceau de verre s'est figé dans un oeil ! Le pilote de
rechange Ramponi reprend la course.. mais perd du terrain irrémédiablement.. L'acuité visuelle de Campari
est grandement diminuée mais il reprend la course décidé à rattrapper le retard...

Les commentaires du journal Motor Sport sur la remontée de Campari :
J'étais posté pour des photos au virage à droite à angle droit au bout de la ligne droite de 2 miles.
Il me semblait à chaque tour que Campari ne pourrait tourner. Quand il s'approchait du virage, à presque
200 km/h, la voiture se balancait et tremblait sous la puissance des freinages, tout en descendant les vitesses.
A chaque tour, les spectateurs l'acclamait et hurlaient.

A la fin de la course de 300 miles, Campari est juste à 3 minutes de son adversaire Birkin sur Alfa-Roméo.

Le classement final : Black (MG Midget), Birkin (Alfa), Horton (MG), Campari.

GP de Rome

E.Maserati (V4)
Fagioli, Dreyfus (8C-2500)
ainsi qu'une 1750cm3 (mais il semblerait qu'elle faisait probablement 2 litres) pour Biondetti.

Dans la course de qualification des moins de 2L : Victoire de Biondetti
Dans la course de qualification des moins de 3L : Victoire de Varzi (Bugatti 51)
Dans la course de qualification des plus de 3L : Victoire de E.Maserati

Il n'y a que 3 compétiteurs dans la classe plus de 3L, la V4 et une artisanale Di Vecchio
propulsée par un moteur Hispano-Suiza.

Enfin la course finale : Varzi s'élance et prend la tête mais il a brulé un de ses pneus au départ.
La V4, puis les 2 8C pointent rapidement en tête. Fagioli rencontre des problèmes mécaniques et perd
du temps aux stands. Le classement final : E.Maserati (à 94,65mph), Dreyfus, Biondetti.
A nouveau un triplé pour Maserati.

GP de France (Montlhéry)

Trois 8C-2500 sonr engagées : E.Maserati/Fagioli, Dreyfus/Ghersi, Biondetti/Parenti
plus une 8C privée avec Birkin/Eyston.
Au 3e tour, Fagioli mène suivi de Louis Chiron (Bugatti 51), puis Dreyfus est 3e.
Après 150km de course, Chiron est devant. Il la conservera avec son coéquipier Varzi
pendant les 8h30 restantes. L'équipage Dreyfus/Ghersi finit par dépasser E.Maserati à
la 5e heure de course. Les Maserati souffrent de problèmes de freinage. La 8C de Maserati/Fagioli
se retirera sur problème moteur. La course se termine, victoire de Bugatti (Chiron/Varzi) devant
Campari/Borzacchini sur Alfa Scuderia Ferrari, Biondetti/Parenti sont 3e et la privée de Birkin/Eyston
s'occroit la 4e place, Dreyfus/Ghersi prenent la 8e place.

GP de la Marne (Reims)

4e place pour Dreyfus, les Bugatti trustent les 1eres places.

GP de Belgique

L'usine ne participe pas à la course préférant concentrer ses ressources sur le GP d'Allemagne.

GP d'Allemagne (Nürburgring)

2 Maserati 8C-2500 : Fagioli, Dreyfus et Birkin avec sa voiture privée.
Grosse concurrence avec 3 Bugatti 51S et 4 Mercedes SSKL de 7 litres !
Notons que les Mercedes pèsent 2 fois plus que les Bugatti ou les Maserati, elles
seront donc très voraces en pneus, l'équipe allemande s'est entrainée des heures pour
réussir à changer les 4 pneus en 30 secondes.

Cyril Postumus décrit l'ambiance :
Vers 8h30 soit 1 heure avant le départ, de gros nuages noirs sont présents sur l'Eifel qui
nous empèchent de voir les montagnes environnantes. Finalement une pluie fine puis orageuse
envahit le circuit. Le drapeau tombe et Fagioli prend la tête avec sa Maserati rouge, il est
suivi par la Mercedes de Caracciola, puis la Maserati de Birkin et la 51 de Varzi.

Au 18e kilomètre, Caracciola (qui est allemand et surnommé le Regenmeister) dépasse la Maserati.
Fagioli n'est pas capable de maintenir un tel rythme : il est dépassé par Chiron (Bugatti).
Finalement il perdra le contrôle et aura un accident, sans blessures. Dreyfus se retire aussi sur
problème moteur. La Mercedes de Caracciola l'emporte avec 1'18" d'avance devant Chiron.
Maserati ne fait pas mieux que 10e avec Birkin sur sa Maserati non d'usine.

Rétrospective Nürburgring de 1931 à 1939 :


Coppa Ciano

Fagioli amène sa 8C à la 3e place

L'année 1931 sera bien pauvre en trophées les Bugatti 51s, Les Alfa de la Scuderia et les énormes
Mercedes poussent la firme de Bologne à prendre tous les risques. Même en portant la cylindrée
de la 8C à 2,8L, elle sort désormais 198cv à 6000 tr ce qui lui permet d'atteindre
les 240 km/h. Malheureusement rien n'a été apporté au châssis...

Encore quelques images de la saison 1931 dans la 2e partie de cete vidéo :
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Mar 12 Juin 2012 17:42

1932

La V4 (sedici cilindri) évolue en version V5 sur la base de 2 moteurs de 2,5L à la clé 330cv à 5200 tr.

Les courses sont réduites de 10 à 5 heures.

Grand prix de Tunis

Les 8C-2800 connaissent des problèmes de compresseur et de bougies.
Les Bugatti 51 l'emportent.

Grand Prix de Monaco

Les 8C sont pilotées par Fagioli & Ruggeri
Les Alfa dominent, mais Fagioli arrache la 3e place suite à l'abandon d'une Alfa pilotée par Borzacchini.



Grand Prix de Rome

Qualification sur 100 Kms, Finale sur 240 Kms : Fagioli sur la V5 l'emporte aisément à 158,66 de moyenne. La petite 2L finit 7e aux mains du comte Castelbarco.



Targa Florio

Ruggeri défend seul la marque au trident avec la 8C-2800
5e place pour Ruggeri



Grand Prix de Nimes

70 tours en ville
René Dreyfus emmene la 8C-2500 à la 2e place

Grand Prix d'Italie (Monza)

4 Maserati font face à 4 Ferrari ainsi qu'à 2 Bugatti.
V5 : Fagioli
8C-2800 : Ruggeri
8C-2500 (privées) : Comte Castelbraco et Premoli

Fagioli passe en tete aux 100, 150 et 200 kms.
Une mauvaise organisation aux stands lui fait perdre les premières places.
Victoire d'une Alfa (Nuvolari), Fagioli 2e, Ruggeri 8e, Premoli 9e, Abandon de la 2e 8C-2500 privée sur sortie de sortie de route du Comte Castelbranco.
Les nouvelles Alfa sont redoutables mais la V5 est extrêmement rapide (250 km/h)

Grand Prix d'Allemagne (570 km sur l'ancien tracé du Nürburgring)

8C-2800 : Ruggeri

Panne moteur au 2e tour…



Grand Prix de Tchecoslovaquie

8C-2800 : Ruggeri

Fagioli finit 2e

Grand Prix de Marseille

V5 : Fagioli
8C-2800 : Ruggeri et De Maleplane

Fagioli finit à une piètre 6e place.

Une saison sans victoire donc pour Maserati endeuillée d'une tragédie. Alfieri Maserati
ne s'est jamais remis de son accident à Messine en 1927, et décède dès suite d'une opération le 3 mars.

La V5 est emmenée à Montlhery pour une série de records à battre aux mains de Ruggeri.
A haute vitesse, le pilote perd le contrôle de la V5, il est tué dans l'accident.

Ernesto Maserati prend le contrôle de la société Maserati et prévoit une bien meilleure saison 1933 avec la 3 litre.
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Ven 25 Mar 2016 07:32

J'ai retrouvé des photos intéressantes :

1931, GP de Tunisie
Derrière une volée de Bugatti 35B :

Fagioli sur la Maserati 8 et Biondetti sur la 12

Image
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les Maserati en course

Messagede maseramo » Ven 25 Mar 2016 21:48

Whaou ! Super intéressante, cette photo, grazie Didier ;) . La voiture 8 est une Maserati Tipo 26 M 8 cylindres en ligne 2.5 litres qui finira 4ème, la 12 est la Maserati V4 16 cylindres 4 litres qui terminera seconde derrière la Bugatti 51 n°10 d'Achille Varzi. Il y a de la confusion selon les sources. Certaines placent Luigi Fagioli sur la 12 qui serait une 26 M alors que sur la photo, c'est manifestement une V4 :D
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6464
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Sam 26 Mar 2016 08:04

Targa Florio 1928 :

Une Maserati N°8 encore derrière une floppée de Bugatti.

Fagioli et Marano sont engagés sur une type 26
Borzacchini, E.Maserati et De Sterlich sur 26B
5 tours de 108 Km au programme...

Fagioli finira 7e en 7h43 :shock: et E.Maserati en 8h21

Image
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Sam 26 Mar 2016 08:53

GP Monaco 1931 :

100 tours de 3,18 KMs

Dreyfus, Fagioli et Biondetti sur 8C 2500
Pedrazzini sur 26B

On voit ici la 8C de Dreyfus (N°50) qui abandonnera au 91e tour, Fagioli finira 2e derrière Chiron (Bugatti)

Image
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Sam 26 Mar 2016 09:07

GP de l'ACF 1931 :

Course de 10h.

Pas moins de 4 8C engagées :
Dreyfus-Ghersi ; Fagioli-Maserati ; Biondetti-Parenti ; Birkin-Eyston

On voit Fagioli sur la photo qui est parti en trombe au lancement de la course.
Il abandonnera à la 4e heure, panne de freins ; les autres Maserati ralliant l'arrivée en 3e, 4e et 8e position
avec respectivement 1187, 1185 et 1108 KMs parcourus.

Image
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les Maserati en course

Messagede Gun » Lun 28 Mar 2016 09:36

1934, GP de France à Montlhery

40 tours de 12,5 KMs

Falchetto est ici 3eme sur la Maserati N°12

Image
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3282
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron