Nous sommes le Sam 24 Aoû 2019 09:56


Les 250F V12

Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:04

Ci-dessous #2522 du musée Panini :

Image

Image

Chers amis, voici un petit article pour "lecture estivale sur transat" !

Il fait un peu le point sur les deux (peut-être fugacement trois) exemplaires de Maserati 250F à moteur V12 qui ont été créés en 1957 par l'ingénieur Giulio Alfieri dans le but d'améliorer encore la Formule 1 magique de Maserati, la 250F.

Au passage, Adolfo Orsi m'a appris que le F (de Formule 1) devait être collé au 250 de la cylindrée en trois chiffres, de même que le S (de catégorie Sport) pour les barquettes 300S, 150S, 200S, 250S et 450S.


1957, c'était le temps de la Formule 1 à 2.5 litres. Maserati disposait déjà de la 250F à 6 cylindres en ligne dont la puissance avait augmenté progressivement de 240 à 270 cv entre 1954 et 1957. Pour créer le V12 de 2.5 litres, Giulio Alfieri ne s'était pas contenté assembler deux blocs de 6 cylindres. Il avait dessiné des culasses complètement différentes avec l'admission entre les deux arbres à cames de chaque banc, les deux bancs étant angulés à 60 degrés (ci-dessous le moteur de #2531) :
Image
Ce petit V12 très compact avait une course très courte (56 mm pour un alésage à 68.7, à comparer à la course de 75 alésage de 84 de la 250F à 6 cylindres). Cette course très courte du V12 autorisait des régimes de rotation inouis à l'époque (11 000 tours/mn) alors que la 6 cylindres, avec ses bielles et pistons plus lourds, plafonnait à 8000 tours/mn. Le V12 donnait 320 à 330 cv contre 270 cv au 6 cylindres de même cylindrée. Cependant, cette puissance importante était trop haut perchée et tous les pilotes testeurs (notamment Jean Behra, Juan Manuel Fangio et Harry Schell) préféreront la 6 cylindres, plus souple et plus légère de 70 kg (580 contre 650 kg), bien que moins rapide (290 contre 315 km/h).
Ci-dessous le moteur V12 de #2522. On note les six carburateurs Weber 35 (alors que les 250F à 6 cylindres de 1957 étaient alimentées par trois carburateurs Weber 45) :
Image
Le V12 de la 250F était décalé de 6 degrés vers la gauche afin de permettre à l'arbre de transmission de passer sur la gauche du siège du pilote dont l'assise pouvait être ainsi abaissée de 10 cm ! Cette disposition, "fuoricentro" comme on l'appelait alors, avait déja été utilisée sur deux exemplaires de 250F à 6 cylindres de 1956 (#2525 victorieuse à Monza 1956 avec Moss et #2526) alors que les 250F à 6 cylindres "classiques" avaient l'arbre de transmission qui passait sous le siège du pilote.
Image
On voit bien ci-dessus l'angulation de l'axe du moteur par rapport à la carrosserie. Très forte probabilité qu'il s'agisse d'Ermanno Cozza à droite de l'image.
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 14:07, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:05

Le premier moteur Maserati 250F V12 (premier V12 Maserati de l'histoire de la marque) fut placé pendant l'hiver 1957 dans le châssis #2522 qui avait remporté le Grand Prix de Monaco 1956 avec Stirling Moss :
Image


#2522 avec le moteur V12 fut testé par Jean Behra lors des essais du Grand Prix de Syracuse, le 7 avril 1957. On voit ci-dessous Jean Behra avec son mythique casque à damier s'extraire de #2522 alors que Guerino Bertocchi attend de pied ferme ses premières impressions :
Image
D'autres images de la première Maserati V12, saisies le même jour à Syracuse et rapportées par Blu Sera/Philippe :

Image

Image

Image

Image

Image
Notez ci-dessus le double allumage (deux bougies par cylindre soit 24 au total !)

#2522 sera aussi testée par Giorgio Scarlati et Harry Schell ce 7 avril 1957. Leur verdict ainsi que celui de Jean Behra est clair : manque de puissance à bas et moyen régime. #2522 ne sera pas retenue pour la course, le Grand Prix de Syracuse (hors championnat du Monde mais très côté), remportée par Peter Collins sur Ferrari, Piero Tarufi amenant sa Maserati 250F 6 cylindres à la 4ème place.
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 15:04, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:10

L'ingénieur Giulio Alfieri insista pourtant et, un mois après Syracuse, le 19 mai 1957, #2522 débarqua à Monaco pour des tests lors des essais du Grand Prix :
Image
On note l'avant (qui racle !) modifié avec deux petites bajoues latérales et l'échappement démonté qui sera finalement beaucoup plus direct qu'à Syracuse, s'ouvrant devant les roues arrière :
Image
ci-dessus et ci-dessous Juan Manuel Fangio teste #2522 lors des essais libres du Grand Prix de Monaco le 19 mai 1957 :
Image
Image
Image
Image
Image

ci-dessous à droite et plus bas Harry Schell teste aussi la 250F V12 :
Image
Image
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 13:14, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede Domi13 » Mer 1 Aoû 2018 13:14

Grazie Alido
Toujours passionnant et instructif
Plus de 11000 tours/minutes
Incroyable !!
Dominique
3200GTA
Image
Brake less and accelerate more.
J.M Fangio

Vittoria 3200 GT Future 320S "longue"

Voiture de Madame: Fiat Barchetta
Avatar de l’utilisateur
Domi13
V12
 
Messages: 2587
Inscription: Dim 15 Mar 2015 15:51
Localisation: Marseille

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:21

Salve Domi,
oui sur certains ouvrages (dont le Tabucchi), on dit même que ce V12 pouvait aller jusqu'à 12 000 tours par minute !!!

ah c'était une époque épique et ce V12 s’avérera magnifique en 3 litres 9 ans plus tard sur les Formules 1 Cooper des saisons 1966 et 1967 ... :)


Mais revenons à 1957 à Monaco. Les stands étaient à l'époque à l'emplacement de l'actuelle piscine :
Image

On décharge avec plus de précautions la 250F 6 cylindres #2528 (classique avec l'arbre de transmission sous le siège) avec laquelle Fangio va remporter le Grand Prix de Monaco 1957 :
Image

Excusez moi pour le hors sujet, mais je ne résiste pas au plaisir de vous montrer Fangio à l'oeuvre à Monaco 1957 avec la 250F 6 cylindres victorieuse :
Image
Image
Image

Ci-dessous en bataille avec Stirling Moss (casque blanc) sur Vanwall numéro 18 et Peter Collins sur Ferrari numéro 26 :
Image
Image
Image
Image

La princesse Grace remet son trofée à Juan Manuel Fangio qui sera, sur Maserati 250F 6 cylindres, champion du Monde de Formule 1 pour la cinquième fois, cette année 1957 :
Image
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 14:16, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:26

Giulio Alfieri était tétu ! Il demanda de nouveaux tests sur circuit rapide pour sa #2522 à moteur V12 qui fut encore essayée par Jean Behra en prologue des 500 miglia di Monza le 29 juin 1957 et par Harry Schell et Carlos Menditeguy à Reims-Gueux le 14 juillet 1957 :
Image

Giulio Alfieri croyait tellement en ce moteur qu'il s'entêta au point de créer une seconde 250F à moteur V12, celle-ci sur un châssis neuf (#2530) qui plus est allégé (Telaio 2) alors que #2522 était un châssis standard 1956 non allégé (telaio 1). #2530 fut testé à Rouen-les-Essart le 7 juillet 1957, lors des essais libres du Grand Prix de France. On voit ci-dessous Juan Manuel Fangio à Rouen au volant de #2530 qui avait un capot moteur avec des prises d'air Naca pour les carburateurs :
Image

La voiture changea curieusement de numéro l'après midi même (c'est noté dans les archives !) et récupéra une écope latérale supplémentaire. Carlos Menditeguy en prit le volant :
Image

Ci-dessous Harry Schell testa aussi #2530 "Evo" à Rouen :
Image

Mais la V12 ne participa pas à la course. C'est Fangio qui remporta ce Grand Prix de France malgré une touchette et les pneus agonisants de sa 250F 6 cylindres #2529 qui dévalait "en drift" la descente vers le virage du "nouveau monde", ravissant le public :
Image
Image
Image
Image
Image
Toujours très à la corde, Fangio, pour gratter quelques centièmes de secondes !
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 15:07, édité 3 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:28

Une semaine plus tard seulement (le 14 juillet 1957) #2531 ressemblant comme deux gouttes d'eau à #2530 et également porteuse du V12 sur un "Telaio 2" fut testée par Juan Manuel Fangio, Harry Schell et Jean Behra en prologue du Grand Prix de Reims. Certains pensent que la V12 de Rouen le 7 juillet était déjà #2531, d'autant plus que #2530 n'apparut plus avec le V12 par la suite. Mystère ! Ci-dessous #2531 à Reims le 14 juillet 1957 :
Image
On a vu que #2522 était aussi à Reims 1957. Il y a donc eu deux 250F V12 testées à Reims, circuit ultravéloce s'il en était !
Mais là encore, les V12 ne furent pas retenues pour la course qui fut remportée par Luigi Musso sur Ferrari devant Jean Behra sur Maserati 250F 6 cylindres.



Le 4 août 1957 Juan Manuel Fangio devient champion du Monde de Formule 1 pour la cinquième fois en remportant le Grand Prix d'Allemagne au Nürburgring sur la 250F #2529 avec laquelle il avait déjà vaincu à Rouen. Ce n'était pas le dernier Grand Prix de la saison 1957 mais il avait assez de points d'avance pour ne plus pouvoir être rejoint par quiconque. Lors de ce Grand Prix d'Allemagne d'anthologie, Fangio et sa 250F à 6 cylindres bâtirent 8 fois d'affilée le record absolu du tour du Nürburgring (1 tour = 170 virages, 22.8 kilomètres !) :
Image
Image
Image
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 14:29, édité 3 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:40

C'est une équipe Maserati Corsa championne du Monde de Formule 1 qui se présente au Grand Prix d'Italie à Monza le 8 septembre 1957. Jean Behra vient d'annoncer son départ de Maserati (pour laquelle il œuvrait depuis 3 saisons) afin d'aller chez BRM qui lui fait un "pont d'or" pour la saison 1958. Omer Orsi accepte sa démission mais lui demande comme une faveur de faire courir la 250F V12 #2531 à Monza, pour voir ce qu'elle vaut en course et sans stress puisque le championnat est déjà joué. Jean Behra accepte et ce fut la seule et unique course de la 250F V12

On a pas mal de photos de #2531 à Monza 1957 :
Image

#2531 a désormais un échappement long, comme l'avait #2522 à Syracuse, et les écopes latérales sont plus effilées :
Image
Image
ci-dessus on a la 250F V12 de Jean Behra (#2531 numéro 6) devant les 250F à 6 cylindres de Harry Schell (#2528 numéro 4) et de Juan Manuel Fangio (#2529 numéro 2).


Les qualifications voient la suprématie des Vanwall aux trois premières places ( Stuart Lewis-Evans devant Stirling Moss devant Tony Brooks) suivies de trois Maserati (Juan Manuel Fangio devant Jean Behra devant Harry Schell) suivies de trois Ferrari (Peter Collins devant Wolfgang Von Tripps devant Luigi Musso).
Image
Image
De bonnes qualifications donc, pour #2531 qui est cinquième sur la grille.


La course débute bien pour Jean Behra qui prend un excellent départ et se retrouve second derrière la Vanwall de Stirling Moss qu'il parvient même à doubler à deux reprise, menant la course quelques tours. Ci-dessous Behra et #2531 en course :
Image


Fangio, dont la voiture est moins puissante, parvient à garder une troisième place en profitant de l'aspiration derrière Moss ou Behra. Ci-dessous les 250F de Behra et de Fangio presque au même endroit avec Fangio qui, comme d'habitude, frôle la corde :
Image
Image

Malheureusement, la V12 de Jean Behra se mit à surchauffer et dut abandonner vers la fin de la course alors qu'elle était en cinquième position. Fangio termina second derrière Moss sur Vanwall.
Malgré cette surchauffe et l'abandon, on note quand même un bon comportement en course de #2531 qui oscilla entre la première et la cinquième place de ce circuit de Monza favorisant la puissance (200 km/h de vitesse moyenne aux essais).
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 15:11, édité 3 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:42

#2531 fut de nouveau testée, mais pas en course, uniquement aux essais libres du Grand Prix du Maroc (hors championnat) disputé le 27 octobre 1957 sur le circuit d'Ain-Diab à Casablanca. L'armada des Maserati 250F au Maroc, #2531 en tête de gondole :
Image

Ci-dessous Fangio, au volant de #2531 aux essais au Maroc 1957, communique avec Guerino Bertocchi :
Image
Noter le retour aux échappements tronqués et la présence de deux écopes latérales droites.
L'épreuve fut remportée par Jean Behra sur 250F 6 cylindres (#2528) devant Stuart Lewis-Evans sur Vanwall, Maurice Trintignant sur BRM et Juan Manuel Fangio sur 250F 6 cylindres (#2529).

Ci-dessous au Grand Prix du Maroc 1957 Jean Behra sera victorieux sur sa 250F numéro 8 alors que Fangio signera le meilleur temps en course :
Image
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 14:34, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les 250F V12

Messagede maseramo » Mer 1 Aoû 2018 13:45

Eh bien voilà les amis, en l'état actuel de mes connaissances, qu'elle fut la période d'activité de ces Maserati 250F à moteur V12.


Le moteur V12 Maserati fut par la suite porté à 3 litres et connut une carrière honnête dans les Birdcage à moteur arrière (Tipo 63 et 64) puis d'assez nombreuses heures de gloire en motorisant les Cooper de Formule 1 des saisons 1966 et 1967.


Ci-dessous le V12 Maserati dans la Birdcage Tipo 63 qui termina 4ème au Mans 1961 aux mains de Dick Thompson et Augie Pabst :
Image
Image
Notez l'échappement "mitragliatrice" !



Ci-dessous ce même V12 dans la Cooper de Formule 1 de 1966 :
Image
Image
Ci-dessus l'ingénieur Giulio Alfieri et le pilote John Surtees. Ci-dessous la Cooper Maserati dans sa version nez long dans la cour de l'usine de Modène :
Image


En 1966 et 1967 l'équipe Cooper-Maserati de Formule 1 obtint des résultats plus qu'honorables, surtout en 1966, avec une 3ième place au championnat constructeur en 1966 et en 1967, une victoire en Grand Prix à chaque saison (Mexico 1966 avec John Surtees, Kyalami 1967 avec Pedro Rodriguez), une ribambelle de podium en 1966 et l'éclosion du talent d'un jeune autrichien qui signa son premier podium à Spa 1966 : Jochen Rindt.
Pas mal pour un moteur qui avait 10 ans !

Ci-dessous Jochen Rindt à Monaco 1966 sur une version nez court de la Cooper Maserati (le museau était amovible plus les circuits lents et pays chauds) :
Image

Ci-dessous John Surtees termine second au Nürburgring 1966 sur une version nez long de la Cooper Maserati :
Image



Finalement, Giulio Alfieri avait vu assez clair pour ce moteur, mais en 3 litres !
En 2.5 litres, la cylindrée était trop juste pour que l'accroissement de puissance du au régime de rotation plus élevé du 12 cylindres compense la prise de poids due au banc supplémentaire de cylindres.
Dernière édition par maseramo le Mer 1 Aoû 2018 15:15, édité 4 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 8137
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité