Nous sommes le Lun 22 Oct 2018 21:39


Les A6 G

Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 20:45

Les A6 G, encore appelées A6 2000 GT, furent produites entre 1950 et 1951 à 16 exemplaires répartis de la façon suivante :

9 coupés Pininfarina (2013, 2020 à 2027) :
Image



5 spyder Frua (2015, 2017, 2018, 2029, 2030) :
Image



1 coupé Frua (2028) :
Image
Remarquez le coupé Pininfarina à gauche



1 coupé Vignale (2031) :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 20:49

Les A6 G (A en hommage à Alfieri Maserati, 6 cylindres en lignes, G pour "Ghisa" = la fonte, le matériau du bloc cylindres) furent présentées en 1950 pour succéder à la A6 1500 GT (la première Maserati de route) qui connut un beau succès de 1947 à 1950 avec pas moins de 61 exemplaires de ce très cher coupé produits.

La A6 1500 GT fut la "fondatrice" de la grande famille des Maserati A6 :
Image
Elle a déjà fait l'objet d'un article sur Maseratitude :
viewtopic.php?f=12&t=2372


Il est impossible (et il serait dommage) d'étudier les A6 G sans les situer très précisément dans leur contexte historique, celui de la "famille A6", qui est présentée dans le schéma ci-dessous :
Image
Les 250 F et les barquettes S sont chacune des familles à part entière qui ne portent pas l'appellation A6 mais elles sont représentées ici pour l'intérêt généalogique car elles dérivent directement des A6. Pour être très honnête, la A6GCM reçut également des éléments de la 4CLT/48 en plus de ceux de la "Monofaro".
Les voitures de tourismes sont en bleu à gauche, celles de course en rouge. On remarque que les voitures de tourismes se succèdent mais ne dérivent pas les unes des autres. Sauf la A6 1500 GT, elles sont issues de voitures de course (alors activité prépondérante de Maserati). Il saute aux yeux que la "Monofaro" a un rôle central de plaque tournante. Sauf la A6 1500 GT, tout passe ou est passé par elle !

La A6 G.CS (pour "Corsa" catégorie "Sport") dite "Monofaro", voiture de course de 2 litres, fut dérivée dès 1947 de la A6 1500 GT de route.
La A6 G.CS "Monofaro" fut la première A6 de course :
Image
Ci-dessus Alberto Ascari au volant de la "Monofaro" en 1947 sur le circuit "del Valentino" à Turin
La "Monofaro" a eu, elle aussi, son article :
viewtopic.php?f=12&t=2255
Dernière édition par maseramo le Ven 18 Sep 2015 23:36, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 20:54

La A6 1500 GT "stradale" engendra la "Monofaro" de course :
Image


Dans l'autre sens cette fois-ci, les A6 G qui nous intéressent aujourd'hui furent créées en 1950 à partir de la "Monofaro".

Sur toutes ces voitures, de route ou de course, le châssis était tubulaire et produit par la société GILCO qui fournissait la plupart des voitures italiennes de course ou sportives de l'époque :
Image

GILCO pour Gilberto Colombo qui n'avait aucun lien de parenté avec l'ingénieur Gioacchino Colombo, le "père" du V12 Ferrari, de la culasse à 2 arbres à cames en tête de la Maserati A6GCS/53 et des débuts de la Maserati 250 F.


Pour bien comprendre les A6 G, il faut absolument revenir sur la "Monofaro" dont elles sont issues. Voici le moteur 6 en ligne avec un seul arbre à cames en tête de la "Monofaro" :
Image

Le 2 litres 130 cv de course de la "Monofaro" avait un rapport de compression énorme pour l'époque (11 : 1) complètement incompatible avec l'essence du commerce de ces années, pauvre en octanes et favorisant le redoutable cliquetis (auto-allumage à contre temps de la bougie). D'ailleurs, la "Monofaro" fonctionnait avec un mélange essence-alcool méthylique et, pour que les A6 G puissent s'approvisionner facilement en essence du commerce, il fallut diminuer le rapport de compression à 7.8 : 1. On réduisit la course de 1 mm, de 81 à 80 mm, l'alésage restant constant à 72 mm. La cylindrée diminua de 25 cc et la puissance obtenue chuta de 130 à 100 avec, au choix du client, 3 carburateurs Weber 36 DO4 ou un gros Weber 40 DCR, qui fournissaient dans les deux configurations la même puissance de 100cv.
On avait donc un moteur de course dégonflé sur les A6 G, gage d'une grande fiabilité mécanique.

Le moteur d'une A6 G coupé Pininfarina, ici dans la configuration 3 carburateurs de 36 :
Image

Image

En résumé, cela donne :
A6 G.CS "Monofaro" : 6 cyl en ligne, 72 X 81, 1978 cc, compression 11 : 1, 130 à 140 cv suivant versions
A6 G : 6 cyl en ligne, 72 X 80, 1954 cc, compression 7.8 : 1, 100 cv

Dans les deux cas, on restait à un seul arbre à cames en tête, course assez longue et bloc en fonte ("Ghisa").
Dernière édition par maseramo le Ven 18 Sep 2015 23:40, édité 5 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 20:57

Avec seulement 16 exemplaires produits, la A6 G ( ou A6 2000 GT) ne connut pas le succès commercial de sa devancière A6 1500 GT. La puissance (100 cv) des A6 G sembla un peu juste pour des voitures extrêmement chères en ces années d'après guerre et d'avant le "miracle économique italien" (qui survint grosso modo dans la période 1957-1967).

Voici l'un des 9 coupés A6 G 2000 GT Pininfarina, un peu moins fin que sa devancière A6 1500 GT qui était également due au beau coup de crayon de Giovanni Battista Farina, dit "Pinin" :
Image

Image
on sent bien que l'on a essayé de plaire à une clientèle américaine, ou américanophile, avec des formes plus massives que celles de la A6 1500 GT mais restant extrêmement élégantes.
Image

Image

Le F des "stabilimenti Farina" :
Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 21:04

Voici un autre beau coupé A6 G 2000 GT Pininfarina à Pebble Beach :
Image

Image
... en très bonne compagnie (5000 GT Touring "Shah d'Iran" verte, Spyder A6G Frua bleue, barquettes S) :
Image

... de l'autre côté c'est pas mal non plus avec le rarissime (3 exemplaires) coupé nez long Frua A6 G/54 rouge et noir (le même en bleu nuit et blanc a été découvert dans la "grange" Ballion et vendu par Artcurial 1.72 millions d'euros en 2015) et une magnifique A6G/54 Zagato noire :
Image

Elle a les 3 carbu Weber 36 :
Image
... ça s'est encore étoffé avec ce coupé gris (modèle unique) A6G/54 Zagato, bien connu du milieu des amateurs avec ses deux bosses "Zagato" sur le toit et ses "casquettes" sur les phares :
Image

Image

Image
Dernière édition par maseramo le Ven 18 Sep 2015 21:51, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 21:11

Voici, à Villa d'Este, un merveilleux Spyder A6 G Frua avec sa calandre reprise à la "Monofaro" et incluant le fameux phare central :
Image

J'adore les plaques "Roma", les seules en Italie à porter en toutes lettres le nom du "capoluogo di provincia" du fait de sa brièveté et de son importance.
Image
Spyder A6 G de 1950 : c'était la première fois que Pietro Frua dessinait une Maserati, ce ne sera pas la dernière ...
Image


Avec une A6G/54 Zagato dans les allées de Villa d'Este :
Image

Adolfo Orsi Junior (le personnage barbu) est passager :
Image

Hop, on offre à cette beauté des voyages transatlantiques et transaméricains ! La revoilà à Pebble Beach, l'autre incontournable concours d'élégance avec Villa d'Este (Adolfo Orsi Junior fait partie du jury des deux ! Heureux homme !!):
Image
Belle décapotée ou capotée ! Notez la 250 F (n°4) :
Image

Image
Dernière édition par maseramo le Ven 18 Sep 2015 23:44, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 21:14

Calandre mythique :
Image

Image

Image

Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 21:22

Profil aérodynamique, pare-brise en deux pans :
Image

Le cuir Cartier épouse à merveille la carrosserie bleue nuit :
Image

Image

Image

Image

Image
Je ne m'en lasse pas, excusez-moi si j'abuse de votre patience ...
Image

Image

Ce Spyder de rêve n'a qu'un carbu mais c'est un gros Weber 40 DCR :
Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 21:27

Image

Les 5 Spyder A6 G Frua n'ont pas tous eu le phare de calandre, comme celle-ci photographiée à l'époque devant la cathédrale de Modène :
Image

C'est peut-être la même de nos jours à Villa d'Este :
Image

Image
Image
Notez à gauche le Spyder bleu-vert Zagato A6G/54, encore un modèle unique !

Vous vous imaginez, en 1950, au volant de cette œuvre raffinée ?
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les A6 G

Messagede maseramo » Ven 18 Sep 2015 21:31

L'unique coupé A6 G Frua avait participé au concours d'élégance de Rome en 1952 :
Image

Image

Mais il semble avoir souffert par la suite et ne pas avoir toujours bénéficié des égards que son caractère unique, son pédigrée et sa grande distinction auraient pourtant du lui assurer :
Image

Image
notez la 5000 GT Allemano rouge derrière

Image
Dernière édition par maseramo le Ven 18 Sep 2015 23:49, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7426
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité