Nous sommes le Lun 20 Nov 2017 14:33


L'Indy

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 16:06

A partir de 1971 fut proposé en option sur l'Indy le 4.9 litres de la Ghibli SS ramené de 335 à 300 cv en troquant son carter sec contre un humide. Ce moteur amenait l'Indy à 280 Km/h et remplaça totalement les 4.2 litres et 4.7 litres qui disparurent du catalogue en 1973. A noter que les cylindrées des V8 de nos GranTurismo actuelles n'ont pas été choisies au hasard mais en hommage à ces nobles V8 Maserati de cette grande époque du début des années 70. La GranTurismo n'existera cependant malheureusement pas en 4.9 litres, semble-t-il !
Image

Image

Image
L’Indy 4.9 litres 1973 se reconnaissait par sa troisième prise d’air sur le capot devant le passager, disposait des freins Citroën à haute pression, de nouvelles jantes 15 pouces (les mêmes que celles de la Ghibli I européenne), d'un nouveau tableau de bord avec 3 cadrans au centre et d'une nouvelle boîte cinq vitesses ZF avec des synchronisations améliorées et une marche arrière placée à gauche en avant.

Les jantes des Indy originelles (non 4900), en 14 pouces, équipaient aussi, avec le même dessin mais en 15 pouce, les Ghibli I américaines :
Image
Elles se retrouveront plus tard (1981) sur les Biturbo

Voici les nouvelles jantes 15 pouces de l'Indy 4900, reprises à la Ghibli I :
Image

Image
Dernière édition par maseramo le Mar 11 Aoû 2015 20:30, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 16:10

Image

Image
ci-dessus l'ex de l'ami Miura

Si vous voyez une Indy avec une troisième prise d'air devant le passager, c'est une 4.9 litres. En fait, plus en avant sur le capot ce sont deux extracteurs d'air chaud alors que devant le passager, c'est une prise d'air pour l'habitacle.
Image
Notez la position très reculée du moteur pour améliorer la répartition des masses et le vase d'expansion de l'eau de refroidissement placé au milieu en avant, au dessus du compresseur de clim.


Les poids des Indy s’échelonnaient de 1500 à 1650 kg et les vitesses de 245 à 280 km/h.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 16:12

Image
(Photo Carrossimo à La Roche-sur Yon, arbre de transmission non encore monté)

Sur toutes les Indy, l’essieu arrière restait rigide avec ressorts à lames, solutions archaïques quand on pense qu’au même moment sortait la SM hydropneumatique, mais donnant cependant curieusement d’excellents résultats grâce à des réglages extrêmement peaufinés (merci à Guerino Bertocchi qui adorait les propulsions à moteur avant et à essieu arrière rigide qu’il savait régler à la perfection depuis la nuit des temps).
Superbe photo :
Image
... y-a plus qu'à ...
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 16:14

L'Indy était une voiture sportive mais offrant cependant une bonne habitabilité pour quatre personnes dans une ambiance très luxueuse :
Image
On a ci-dessus l'intérieur des toutes premières Indy (1969 et début 1970) avec les appui-tête fixes et le petit pommeau du levier de vitesse en bois fin comme sur les Quattroporte I et les Mexico. Remarquez aussi l'accoudoir arrière qui avance beaucoup.


Image
Ci-dessus, on note les appui-tête sur glissières apparus en 1970 et le pommeau du levier de vitesses en bille de bois caractéristique des Indy "milieu de production" (1970-1973). L'accoudoir arrière est moins proéminent.
Image
Une très belle définition du "Gran Turismo" à l'italienne
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 16:22

Image

Image

Image
Le tableau de bord de l’Indy fut initialement en deux blocs aux mêmes dimensions extérieures, l’un devant le conducteur regroupant les sept traditionnels cadrans (compteur, compte-tours, température et pression d’huile, température d’eau, ampèremètre, essence) et l’autre devant le passager avec la montre et la boîte à gants.
Image
Le pommeau noir du levier de vitesses n'est peut-être pas d'origine ?


Image
Celle-ci serait de mi-1970, que ça ne m'étonnerait pas (premier tableau de bord mais déjà appui-tête à glissières et pommeau en bille de bois)

Puis, après 1970, "il cruscotto" (tableau de bord) devint très proche de celui de la Ghibli I, tout cuir avec ses cadrans les uns à côté des autres quasiment jusqu’au-devant du passager :
Image

Image

Image
Le pommeau de vitesse type "grosse bille de bois" est présent sur beaucoup d'Indy sauf les toutes premières (bois fin 1969) et les toutes dernières (noir type Ghibli I 1974-1975 sur les Indy 4900)


Les cadrans sont plus concentrés sur la console centrale sur les derniers modèles d'après 1973 (Indy 4900) :
Image

Image

Image
Avec le pommeau noir des leviers type Ghibli I et la nouvelle boîte ZF avec la marche arrière en avant à gauche

Ainsi l’Indy connut trois tableaux de bord différents !

Sur les Indy tardives, le volant était celui des Bora :
Image
Ici l'intérieur de la belle 4900 de Miura, qu'il a conservée quelques années avant sa 3200 gt "Quarzo dolomite" (qui rappellera des souvenirs à certains)
Dernière édition par maseramo le Mar 11 Aoû 2015 17:47, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 16:28

La classe Maserati en quatre places (Indy) ou deux places (Ghibli I) :
Image
La Ghibli I (Tipo AM 115) et sa sœur à quatre places, l’Indy (Tipo AM 116), connurent un très beau succès (1280 et 1104 exemplaires) si on tient compte de leur prix très élevé (environ 8 à 10 fois le coût d’une berline familiale moyenne de type Fiat 124 ou Renault 16). L'Indy et la Ghibli I étaient proposées au même prix. Elles trouvèrent leur clientèle propre, recherchant plus de confort, de luxe et de facilité de conduite qu'offrait à l'époque une Ferrari (avant la 400), plus de sportivité et d’exclusivité que procurait une Jaguar. Ce fut cela, l’esprit de ces deux Maserati, un fort bel équilibre entre le sport et le luxe. A leur bord, vous pouviez traverser l’Europe confortablement, rapidement et dans une ambiance de véritablement très grande classe.
Image

Image

Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maserachti » Mar 11 Aoû 2015 21:29

Yeesss........ une présentation de la Maserati Indy par notre ami Maseramo.

J'adore voir toutes ces photos d'époque et ces détails techniques si bien synthétisés ;)
La petite sœur de la Ghibli mérite sa place dans le cercle fermé des supercars des seventies.

Dire que cette Indy était encore tout à fait abordable il y 3 ans...

Ciao, Xavier
maserachti
V6
 
Messages: 620
Inscription: Sam 17 Jan 2015 22:50

Re: L'Indy

Messagede Blu Sera » Mar 11 Aoû 2015 23:44

Passionnante présentation didactique de l'Indy, les photos sont magnifiques et nous replongent dans l'ambiance de l'époque ! Merci Maseramo ;)
Avatar de l’utilisateur
Blu Sera
V8
 
Messages: 1555
Inscription: Sam 9 Mar 2013 15:32

Re: L'Indy

Messagede ciscoauto » Mer 12 Aoû 2015 11:24

Voilà une description exhaustive du modèle et des variantes, Merci Maseramo!
L'Indy est sûrement la Maserati que je connais le moins (trop obnubilé par la Mexico :oops: ). Tous ces détails et ces raffinements entre les differentes versions, c'est hyper interessant!

Je te cite, tu as remis le contexte de la concurrence de l'époque, ca permet de mieux comprendre.
Elles trouvèrent leur clientèle propre, recherchant plus de confort, de luxe et de facilité de conduite qu'offrait à l'époque une Ferrari (avant la 400), plus de sportivité et d’exclusivité que procurait une Jaguar


Les premières du genre sont amha la Jensen Interceptor, l'Aston DBS et l'Espada (tous des succès en leurs temps), ce sont peut être elle qui démode un peu vite la Mexico qui avait déjà fort à faire avec les réussies Ferrari 365 gt 2+2. L'Indy emboite le pas juste après et c'est très bien, ca permet de replacer la marque "dans la couse" si je puis dire.
Surtout qu'en 72 arrive la Ferrari 365 GT4 2+2 (future 400) qui va marquer une autre avancée, dans un style discret terriblement réussi.

HS
Rétrospectivement, c'est peut être ce qui a mis Maserati en difficulté toutes ces années malgré des modèles magnifiques, ils ont souvent suivi (Indy, Kyalami, Merak et Bora d'une certaine façon) plutôt qu'innover, ce qui n'était pas le cas de la 3500 GT ni de la Ghibli.
La Biturbo va permettre de redonner un coup d'avance.
François. Quattroporte III
Avatar de l’utilisateur
ciscoauto
V8
 
Messages: 1019
Inscription: Lun 28 Juil 2014 10:03
Localisation: Munich (Allemagne)

Re: L'Indy

Messagede Domi13 » Jeu 13 Aoû 2015 16:06

Merci Maseramo pour ce reportage et sur toutes ces photos.
C'est vrai qu'elle est un peu moins connue que la Ghibli ( Alain Delon au volant dans l'esterel faisant hurler le V8 dans le film la Piscine).
Avec un intérieur cuir Rouge, quelle classe!!
Dominique
3200GTA
Image
Brake less and accelerate more.
J.M Fangio

Voiture de Madame: Fiat Barchetta
Avatar de l’utilisateur
Domi13
V8
 
Messages: 1729
Inscription: Dim 15 Mar 2015 15:51
Localisation: Marseille

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités