Nous sommes le Dim 19 Nov 2017 09:32


L'Indy

L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:25

L'Indy (Tipo AM 116) : 1104 exemplaires de 1969 à 1975

Image

Image

Image

Pour baptiser la nouvelle Maserati sortie en 1969, le nom "Indy" fut proposé par le jeune Adolfo Orsi Junior, 17 ans à l'époque, le fils d'Omer et petit fils d'Adolfo Orsi qui avait racheté les Officine aux frères Maserati en 1937 (en les laissant cependant diriger l'entreprise jusqu'en 1947). J'ai eu la chance de pouvoir discuter longuement avec Adolfo Orsi junior lors du rassemblement "Nelle terre dei fratelli Maserati" en juin 2014 entre Piacenza et Voghera.
Image
Adolfo Orsi Junior est aujourd'hui expert international en automobiles de collection, membre de jury à Pebble Beach et Villa d'Este (quel métier de rêve !). Sa société Historica Selecta publie tous les ans le Yearbook Classic Car Auctions, épais livre répertoriant toutes les ventes aux enchères de l'année toutes marques confondues avec l'évolution des prix.

Très facile de contact, Adolfo Orsi m'apprit que c'était lui, alors adolescent, qui avait suggéré le nom "Indy" à son père Omer qui avait été maintenu à la direction de Maserati (à un poste plutôt honorifique) malgré le rachat par Citroën en 1968. Ce nom "Indy" était court, facile à mémoriser, sonnait clair et rappelait les victoires de la Maserati 8 CTF "Boyle" à Indianapolis avant-guerre, en 1939 et 1940, avec Wilbur Shaw au volant :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:31

Le prototype Indy apparut pour la première fois au salon de Turin 1968, non pas sur le stand Maserati mais sur celui du carrossier Vignale. Basé sur un châssis raccourci de Quattroporte I, il en conservait les jantes en tôle :
Image

Image
Notez les petites prises d'air sur les bords du bas du pare-brise, non reprises sur le modèle définitif qui sera présenté officiellement, par Maserati cette fois-ci, en mars 1969 au salon de Genève.

Autre présentation de l'Indy, comme un baptême près de son lieu de naissance, devant la Cathédrale et dans les jardins de Modène :
Image

Image

Image
Avec 4.74 m de longueur, l'Indy est un poil plus longue que la Ghibli I. L'empattement de 2.6 m lui procure une bonne habitabilité pour quatre adultes malgré une hauteur très basse à 1.22 m :
Image
On remarque le pommeau du levier de vitesse, sur ces premières Indy, en bois très fin et repris à la Quattroporte I et à la Mexico. Pas encore de sièges baquet. Les appui-tête sont fixes.
L'accent était mis sur le côté pratique de cette "GranTurismo" très stylée avec laquelle on pouvait vraiment voyager à quatre :
Image
Dernière édition par maseramo le Mar 11 Aoû 2015 16:34, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:34

Les hôtesses de l'époque n'hésitaient pas à donner de leur personne !
Image
Ici une Indy sombre avec une Ghibli I blanche au second plan, deux reines de la route de ces années qui ne connurent les limitations de vitesse qu'en 1973 !

L’Indy (Tipo AM 116) vit le jour en 1969 et fut la première Maserati à sortir sous "l’ère Citroën", même si elle fut projetée et étudiée auparavant. Disposant de 4 vraies places, elle était destinée à remplacer la Mexico dont la ligne accusa rapidement un classicisme très marqué à la fin des années 60 où tout changeait si vite. Cependant, séduisant encore les clients les plus conformistes et traditionnels, la Mexico (485 exemplaires de 1966 à 1972) se maintint au catalogue Maserati en même temps que l’Indy (1104 exemplaires de 1969 à 1975) qui proposait une silhouette beaucoup plus moderne évoquant une Ghibli mais avec quatre vraies places.
La gamme Maserati en 1970 (la Sebring avait stoppé sa carrière en 1968, la Mistral et la Quattroporte I en 1969) :
Image

Au salon de Turin 1971, Mexico devant Indy et Ghibli :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:36

Les photos "Indy" officielles d'époque :
Image

Image

Image

Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:41

Les plans de Virginio Vairo :
Image
Notez la calandre de l'Indy en deux parties droite et gauche sous le pare-choc, ce qui n'apparait pas souvent sur les photos car la plaque minéralogique masque le centre :
Image

Image

Image

La ligne de l’Indy, toute en longueur et en finesse, était signée de Virginio Vairo pour Vignale (déjà auteur de la Mexico) et reprenait les phares escamotables, attributs de plus en plus présents sur les voitures sportives affinées de cette époque où les optiques étaient assez volumineux.
Image

Image
L’arrière était tronqué, solution choisie pour ses qualités aérodynamiques, et "fastback" avec une grande lunette arrière servant de couvercle de malle, comme sur la Mistral. Un rideau optionnel cachait le contenu de ce grand coffre de 500dm3 placé entre les deux réservoirs d’aile arrière de 47 litres chacun :
Image

Image
Ci-dessus une version plus tardive (4700 America à partir de 1971) avec un tableau de bord "Ghiblisé"
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:45

Comme toutes les très belles carrosseries, l'Indy accepte facilement les couleurs originales :
Image

Image

Image
Regardez comme la forme du couvercle de phare escamotable varie en fonction de la ligne de haut de caisse qui se poursuit au dessus du pare-choc avant

Image
A noter le charmant et très discret rehaussement de la ligne de caisse au dessus des roues arrière
Image
Les sorties d'échappement sont légèrement plus grandes ici. ça lui va bien !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:47

Certains détails sont touchants comme les poignées de portières (reprises de la Mexico)...
Image

Image

... ou certains modèles de rétroviseurs :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:50

Après la 5000 GT, la Quattroporte I, la Mexico et la Ghibli I, L'Indy constitue la cinquième utilisation routière du mythique V8 Maserati né pour la course en 1957 (sur la 450 S).
Image
Notez le gros compresseur de climatisation en avant. Sur l'Indy, la boîte de vitesses était une ZF 5 vitesses et les quatre freins étaient à disque.



Apparue en 1969 avec le 4.2 litres de 260 cv, l'Indy atteignait déjà les 245 km/h mesurés par l'excellent et désormais "mythique" José Rosinski lors d'un essai publié dans Sport Auto. En 1970, furent proposés en option un V8 de 4.7 litres de 290 cv avec allumage électronique Bosch (autorisant 265 km/h), la direction assistée, la boîte automatique 3 vitesses Borg Warner alors qu'en série le tableau de bord se "Ghiblisait" (comme on le verra plus loin), les sièges recevaient des appui-tête rétractables et le bas de caisse se "chromait" largement, ce qui affinait encore plus la silhouette :
Image

Image
J'aime beaucoup l'importante surface vitrée et la forte obliquité du pare-brise.

Nouveau tableau de bord (qui sera détaillé plus loin) :
Image

Appui-tête rétractables :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 15:54

En 1971, l'Indy 4.7 litres prit le nom d'Indy America :
Image

Image

Image

Image

Une machine à avaler les kilomètres et à voyager confortablement, en sécurité et rapidement !

La gamme Maserati est absolument somptueuse au salon de Turin 1972 où l'on embrasse avec délice, de gauche à droite, la Ghibli I (Giugiaro pour Ghia), la Bora (sortie en 1971, Giugiaro pour sa propre société ItalDesign), l'Indy (Vairo pour Vignale) cachant la toute nouvelle Merak (Giugiaro pour ItalDesign) :
Image
Quelle époque de rêve ! Un certain âge d'or. Remarquez que ces nouvelles Maserati étaient toutes à phares rétractables.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: L'Indy

Messagede maseramo » Mar 11 Aoû 2015 16:01

Les photos suivantes sont empruntées au beau site (que je vous invite à visiter comme un musée où on peut flâner à sa guise : http://www.carrossimo.com/ ) du fantastique garage Carrossimo à la Roche-sur-Yon, l'une des meilleures adresses pour la restauration ou l'entretien des Maserati toute époque confondue, tenu par un Maseratiphile et collectionneur extrêmement averti et passionné, Bernard Guénant.

Voici le vilebrequin d'une Indy. Il est en croix ( les manetons sont à 90 degrés les uns des autres ce qui diminue les vibrations par rapport à un vilebrequin V8 à plat mais alourdit un peu les masses d'équilibrage et entraîne une petite inertie à la montée en régime) :
Image
De la gauche à la droite de l'image : maneton à gauche, en bas, en haut, à droite


Vue par en dessous, les bielles sont appareillées deux à deux sur les manetons :
Image


Chaque arbre à came (entraîné par chaîne double) ne porte que quatre cames (deux soupapes par cylindre) :
Image


les quatre carburateurs Weber double corps (42 DCNF) démontés :
Image
Mis à part la 5000 GT qui était à injection Lucas (sauf les trois premières 5000 GT Touring type Shah d'Iran à carbu), toutes les autres adaptations routières du V8 Maserati se firent en carburateurs

On amène le beau V8 double-double arbre ( 2 soupapes par cylindre cependant) sur le berceau avant (ici vue par l'avant du moteur) :
Image
Ce berceau s'adaptait sur la caisse autoporteuse

Vue par l'arrière, notez les carburateurs légèrement obliques car le banc de droite est un peu plus en avant que celui de gauche. Or il faut que la distance à parcourir par les gaz soit identique des 2 côtés, d'où l'obliquité des carburateurs :
Image

On voit bien la calandre en deux parties de l'Indy :
Image

Le berceau avant, avec le moteur fixé dessus, vient se boulonner à la caisse. Du très beau boulot ! On remarque le gros compresseur de climatisation en avant du moteur :
Image
Dernière édition par maseramo le Mar 11 Aoû 2015 20:27, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité