Nous sommes le Jeu 23 Nov 2017 04:20


La Quattroporte III

La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 21:49

La Quattroporte III : 2155 exemplaires produits (dont 55 Royales) de 1979 à 1990

Image

Image

La Quattroporte III s'inscrit dans la très noble lignée "Quattroporte". Ici la III de Giugiaro, l'éphémère II de Gandini pour Bertone et la I de Frua au fond :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 21:50

Pour Alejandro De Tomaso qui venait de reprendre Maserati moribonde en 1975, il était impensable de laisser passer ne serait-ce qu’une année ou deux sans faire parler de la firme au Trident. Après la présentation de la Kyalami en 1976 et avant le lancement de la Biturbo en 1981, il fallait absolument renouveler la Quattroporte I dont la production s’était terminée en 1969, mais pas par une SM V6 à quatre portes, surtout après ce que Citroën avait fait à Maserati avec sa mise en liquidation judiciaire en 1975. De toute façon, la Quattroporte II Bertone était basée sur le châssis SM dont Citroën interrompit la fabrication en 1975. Elle ne put sortir alors qu'elle était prête pour la production ! Sauf concernant la motorisation Maserati V8 archiconnue et éprouvée, il fallait donc repartir de zéro pour la Quattroporte III.

Image
Alejandro De Tomaso et le brillant Giorgetto Giugiaro

Alejandro demanda dès 1976 à Giorgetto Giugiaro de lui dessiner une Quattroporte III statutaire, imposante, une sorte de Rolls-Royce ou plutôt de Bentley transalpine, pensée d’emblée pour le marché américain et donc animée par les V8 de la Kyalami. Maître Giugiaro, alors dans sa période cubiste, produisit le dessin d’une très grande berline, pourtant étonnamment un peu plus courte que la Quattroporte I de Frua ou la Quattroporte II de Gandini. Le vaisseau "ammiraglia" de Maserati reçut le nom de code Tipo AM 330.

Voici les toutes premières images "usine" de la Quattroporte III :

Image

Image

Image
Dernière édition par maseramo le Dim 5 Juil 2015 08:13, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 21:56

Cette Quattroporte III était une très grande voiture mais les lignes, tendues d'avant en arrière, lui donnaient cependant une certaine finesse, particulièrement à l'arrière où la découpe du pavillon et du coffre présentait un angle des plus harmonieux :
Image


Par contre, l'avant paraissait un peu (trop ?) carré :

Image

Image

Sans doute aurait-on aimé un nez légèrement plus plongeant, tel celui de la Kyalami. Ce détail n'était cependant pas rédhibitoire et peut-être même délibérément ostentatoire car la calandre et le museau d'une Rolls Silver Spur ou d'une Bentley R contemporaines semblaient bien aussi hauts et droits.

Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 22:00

De plus, quand on contemplait "en vrai" la Quattroporte III, le "cubisme" de la proue paraissait bien moins prononcé qu'en photo, probablement du fait d'une vision naturelle panoramique depuis le haut.
Image
Les vitres latérales sont très penchées vers l'intérieur, donnant à la Quattroporte III une allure pyramidale, comme le dit très bien notre ami Ciscoauto en observant son bel exemplaire de Quattroporte III

Ce qui frappait par rapport à ses rivales anglaises, c'était la modernité générale de l'ensemble de la voiture, du fait de ses arêtes vives, à la mode à cette époque :
Image
Les pare-chocs des versions américaines étaient légèrement plus proéminents, sans exagération cependant.
La longueur et la rectitude des lignes donnaient un élan certain à cette grande berline luxueuse et exclusive !

La vue vers l'habitacle depuis le trois-quarts arrière rendait au mieux cette impression d'une auto bien de son temps si ce n'est futuriste, malgré le classicisme de cette grande berline tricorps.
Image

Image

L'évocation de la pyramide tronquée est constante quel que soit l'angle de vue

Image
Dernière édition par maseramo le Dim 5 Juil 2015 00:02, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 22:02

Encore des photos officielles du modèle qui servit à l'établissement du livret d'utilisation :

Image

Image

Image

Alejandro De Tomaso heureux devant ses Quattroporte III dans la cour de l'usine Maserati, viale Ciro Menotti à Modène :
Image
Remarquez comme l'avant parait moins carré dès qu'on le voit d'en haut ! Le relief central du capot est très marqué
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 22:04

De Tomaso rend visite en Quattroporte III au président de la République italienne, Sandro Pertini, au palais du Quirinale, à Rome :
Image

Image
Le président Pertini aimait les Maserati.
Image
Il disposa d'une Quattroporte III spéciale au toit ouvrant à l'arrière pour saluer la foule puis, plus tard, d'une Quattroporte III "Royale"
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 22:09

Image
(Photo Blu Sera)
Sylvester Stallone fut un grand fan de cette Quattroporte musclée (à l'écran dans les "Rocky", mais aussi dans la vie) ainsi que l'écrivain Frédéric Dard, le "père" du commissaire "San Antonio". La 4.9 litres de Frédéric Dard qui vivait à Genève en 1982 :
Image

Image
La Quattroporte III apparut dans le film "Le parrain III" quand Al Pacino arrivait dans le village sicilien des Corleone :
Image

Image
(photo Blu Sera)

Le ténor Luciano Pavarotti effectua à son bord nombre de ses déplacements routiers lors de ces années 80 et les mélomanes gardent le souvenir ému du "maestro" arrivant en Quattroporte III, qu'il conduisait lui-même, à la Scala de Milan que l'on voit ici au fond :
Image

Le roi Hassan II du Maroc posséda cette Quattroporte III, pourtant non "Royale", mais à la teinte particulière et originale, reprenant la couleur verte de l'étoile du drapeau marocain :
Image

Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 22:11

Image

Image

Image

Avec le V8 de 4.2 litres de 255 cv, la Quattroporte III atteignait 220 km/h alors qu’elle dépassait les 230 km/h avec le V8 de 4.9 litres de 290 cv, partageant avec la Jaguar XJ12 de 5.3 litres le titre de berline la plus rapide au monde de l'époque. Ces moteurs de la Quattroporte III, à quatre carburateurs Weber 42, étaient rigoureusement identiques à ceux de la Kyalami. Ce V8 mythique du Maseratisme puise ses origine en course (450 S de 1957) puis équipa une multitude de Maserati routières (5000 GT, Quattroporte I, Mexico, Ghibli I, Indy, Bora, Khamsin, Quattroporte II Frua, Kyalami) pour achever sa très longue carrière dans la Quattroporte III.

Image

Ah la sonorité du moteur V8 Maserati, sourde et profonde ! Je la reconnaîtrais entre mille. Il s'agissait d'un grondement assez propre à l'architecture V8, mais ici typé "course" et, malgré le muselage des deux lignes d'échappement aux longs silencieux débordant de la poupe de la Quattroporte III, on se rendait tout de suite compte que cette limousine avait un cœur d’athlète, un moteur sportif dans ses entrailles. Civilisé par plus de 20 ans de perfectionnements, ce propulseur vers le plaisir restait cependant souple, délivrant sa puissance progressivement et n’agressant jamais les tympans des précieux occupants de ce palace roulant.
Dernière édition par maseramo le Sam 4 Juil 2015 23:55, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 22:17

Image

Car, en plus de son moteur issu de la compétition, l’un des attraits majeurs de cette grande berline d’apparat résidait en une finition intérieure de très haut niveau. L’habitacle était entièrement habillé d’un cuir brun naturel, très épais et fauve-orangé, incontournable car assorti à toutes les teintes de carrosserie proposées.
Image

Image

Image
Ce cuir brun a presque toujours très bien résisté aux affres du temps, même à 35 ans d’âge. A partir de 1985, sur rare et onéreuse commande particulière, il était possible d’obtenir un cuir beige clair :
Image

Image
J'adore la face interne du montant du pavillon vu de l'extérieur à travers la vitre arrière
Image

Cependant, tout était possible sur devis spécial, notamment pour les Quattroporte III à destination des monarques du golfe persique :
Image

Image
Dernière édition par maseramo le Sam 4 Juil 2015 23:32, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Quattroporte III

Messagede maseramo » Sam 4 Juil 2015 22:23

Mais revenons à la Quattroporte III "de base" et à son intérieur original. C'est ce même cuir brun orangé qui sera utilisé sur les premières Biturbo. Des placages de bois véritable de palissandre agrémentaient chaleureusement le vaste salon très confortable de la Quattroporte IIII.
Image

Image

Image

Image

Image
Notez le bois de palissandre, au fond, dont la teinte est si proche de celle du cuir qu'il en résulte une ambiance très sophistiquée et presque un jeu intellectuel à distance avec les futurs occupants : "qui a vu la différence subtile entre cuir et bois ? "

Image

Image
Dernière édition par maseramo le Sam 4 Juil 2015 23:33, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6462
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron