Nous sommes le Mar 19 Juin 2018 21:28


Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:29

Les COOPER-MASERATI de Formule 1 des saisons 1966 et 1967

John Surtees sur Cooper-Maserati T 81 en 1966
Image


Jochen Rindt sur la T 81 au virage du Karusel au Nurburgring 1966 (il terminera 3ième)
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:32

Résumé du reportage :

Après plusieurs saisons limitées à 1.5 litres atmosphériques, 1966 marqua l'avènement de la Formule 1 à 3 litres atmosphériques. Encore dépourvues d'appendices aérodynamiques, les Formules 1 des années 1966-1967 furent très pures et véritablement sublimes esthétiquement. Ce sont elles que l'on sélectionna, pour leur beauté, afin de réaliser le célèbre et réaliste jeu "Grand Prix Legend" qui connut des fans même parmi les pilotes de formule 1 actuels.

En 1966, les Cooper s'équipèrent du V 12 Maserati dont les origines étaient déjà assez anciennes (Maserati 250 F V12 de 1957). Cependant, l'équipe Cooper-Maserati obtint des résultats tout à fait honorables, surtout en 1966, avec une 3ième place au championnat constructeur en 1966 et en 1967, une victoire en Grand Prix à chaque saison (Mexico 1966 avec John Surtees, Kyalami 1967 avec Pedro Rodriguez), une ribambelle de places d'honneur en 1966 et l'éclosion du talent d'un jeune autrichien qui signa son premier podium à Spa 1966 : Jochen Rindt.

Sur le plan commercial aussi, ce ne fut "pas mal du tout". Dès 1966, plusieurs écuries privées s'équipèrent de Cooper-Maserati T 81 (notamment le suédois Joakim Bonnier, Rob Walker Racing Team qui faisait courir le pilote suisse Joseph Siffert, Guy Ligier).

Au total, l'expérience Cooper-Maserati fut intéressante même si la nouvelle T 86 apparut bien trop tard dans la saison 1967 (Silverstone).


Image
Les deux Cooper-Maserati T 81 de John Surtees et de Jochen Rindt roues dans roues à Brands Hatch en 1966 (le Grand Prix d'Angleterre se disputait alternativement une année à Silverstone, une année à Brands Hatch)
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:36

Image
En attendant que Honda, son employeur, sorte son 3 litres, Richie Ginther en 1966 pilote à Monaco une Cooper-Maserati T 81 en version nez court et large, adaptée aux circuits lents et aux ambiances chaudes


Image
John Surtees en 1966 au Grand Prix d'Angleterre sur une Cooper-Maserati T 81 en version nez long et fin (partie avant amovible du fuselage rajoutée pour les circuits rapides et/ou en ambiance froide)
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:39

Durant les saisons 1966 et 1967, les Cooper de formule 1 coururent avec un moteur Maserati V12. C’est la société Chipstead Motors (directeur Jonathan Sieff), importateur Maserati pour le Royaume Uni qui, devenue propriétaire de Cooper en 1965, souhaita voir l’équipe anglaise motorisée par Maserati. L'ingénieur Giulio Alfieri avait un V12 tout prêt et largement « collaudato » (testé) en celui des Birdcage à moteur arrière (les Tipo 63-64). Ce moteur puisait ses origines en 1957 en 2.5 litres sur la 250 F Telaio 2.

Revenons rapidement en arrière sur l'historique du V 12 Maserati


Image
Voici la 250 F de 1957 à moteur V12 de 2.5 litres. Comme sur la 250 F T2 à 6 cylindres, le moteur V 12 était décalé de 6 degrés par rapport à l'axe de la voiture afin que l'arbre de transmission passe à la gauche du pilote, ce qui permettait d'abaisser au maximum son siège
On remarque que ce moteur V 12 ne résulte pas de l'association de 2 culasses de 6 cylindres en ligne car l'admission se fait par le milieu des culasses, entre les arbres à cames de chaque banc


Image
Jean Behra avec son immuable casque à lisière à damier teste la 250 F à moteur V 12 de 320 cv, mais Fangio préfèrera la 6 cylindres de 270 cv, plus maniable et miraculeuse d'équilibre
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:43

Le moteur V 12 Maserati a aussi été utilisé sur un exemplaire de barquette 350 S.

Image
On voit ici le V 12 Maserati poussé à 3.5 litres et 335 cv. Notez le double allumage (2 bougies par cylindre) qui perdurera sur tous les V 12 Maserati même sur ceux des Cooper de Formule 1.

Image
La barquette 350 S V12 a été engagée aux Mille Miglia 1957 aux mains de Hans Hermann (notez les débuts de la publicité sur voitures de course)
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:46

La Birdcage Tipo 63 a d'abord été équipée d'un 4 cylindres en ligne de 2.9 litres en position centrale arrière, puis il s'est avéré en 1961 qu'elle pouvait supporter le V12 Maserati ramené à 3 litres et 320 cv qui lui permit de finir 4 ième au Mans en 1961.



Image
Le V12 Maserati dans sa cage de petits tubes !
Image



Image
Les échappements de la Birdcage Tipo 63 à moteur V12 lui ont valu son surnom de "mitragliatrice"
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:51

Image

Sur la Cooper T 81 de 1966, les cotes du V12 Maserati réalésé à 3 litres étaient super carrées 70.5 X 64, la course courte autorisant le régime extraordinaire de 9500 tours par minute. Avec l’injection indirecte Lucas, un double allumage (24 bougies) et un taux de compression à 10 : 1, la puissance offerte par ce noble V12 de 3 litres nommé Tipo 9 atteignait 360 cv, malgré seulement 2 soupapes par cylindre. La T 81, toute en aluminium, pesait 590 kg


Image
Dans la cour de l'usine de Modène


Image
On distingue très bien le nez amovible de la Cooper-Maserati T 81
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 21:55

Les Cooper-Maserati T 81 d'usine étaient vertes (British Racing Green) avec des bandes blanches sur le capot, mais celles vendues à des écuries privées furent rouges comme celle de Jo Bonnier, ou bleue comme celle de Guy Ligier


Image
Surtees avec son casque gris à bande centrale verte



Image
Rindt casque noir visière grise à Monaco 1966 (c'est le premier Grand Prix où fut engagée la T 81)



Image
Jo Bonnier, la tête contre son V12 !



Image
Guy Ligier à l'attaque


Image
Les Cooper-Maserati T 81 furent utilisées aux mains de pilotes privés en différentes courses bien après leur retrait de la Formule 1
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 22:00

Ici bien détaillée, la rouge de Jo Bonnier

Image
On voit très bien le nez amovible

Image
Cette F1, dessinée par Derrick White, est absolument splendide

Image
Notez les disques projetés hors-roue pour un meilleur refroidissement

Image
Les réservoirs d'essence sont dans l'arrondi du fuselage, de part et d'autre du pilote et avancent très en avant
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les COOPER-MASERATI de Formule 1

Messagede maseramo » Mar 22 Avr 2014 22:04

Image
La boîte est en porte à faux arrière. C'est une Hewland 5 vitesses

Image
Les admissions sont assez écartées sur le moteur Tipo 9, entre les 2 arbres à cames de chaque banc, alors que l'admission se fera au centre du V sur le moteur Tipo 10 de 1967. Les bougies (2 par cylindre) sont contre l'admission, entre les 2 arbres à cames, sur le moteur Tipo 9. Elles seront latérales, contre l'échappement sur le moteur Tipo 10 de 1967
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7156
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité