Nous sommes le Sam 15 Déc 2018 16:31


La Bora

La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:14

La Bora : 530 exemplaires de 1971 à 1978

Image

En 1971, au salon de Genève, surgit un engin plus extrême que les Ghibli et Indy mais pourtant toujours aussi raffiné : la Bora, portant le nom d’un vent soufflant au Frioul (entre Venise et Trieste) et directement issue du génial cerveau de Giorgetto Giugiaro via sa nouvelle société ItalDesign. La Bora (projet Tipo AM 117) fut la première Maserati routière de (petite) série à moteur central arrière et la première Maserati entièrement étudiée sous « l’ère Citroën », propriétaire de Maserati de 1968 à 1975. Giulio Alfieri, laissé très libre dans son souhait de concurrencer la Lamborghini Miura, profita largement de la manne financière de Citroën, concédée bien volontiers par son enthousiaste nouveau directeur Guy Malleret, pour étudier et produire la Bora alors que Ferrari ne rejoignit qu’en 1973 le marché étroit des supercars à moteur central arrière avec la boxer 365.

Voici un exemplaire sublime dans son bleu argenté :

Image

Image

Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:16

Combinant à la fois puissance, finesse et harmonie indéniable des lignes et des volumes, la Bora fut saluée unanimement comme un nouveau chef d’œuvre du prolifique Giugiaro. Je trouve personnellement sublime et recherché le discret rehaussement des portières au dessus des poignées de portes ainsi que particulièrement dynamique le grand pare-brise très incliné, dans le prolongement du coffre avant :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:21

Le capot moteur vitré et aéré s’ouvrait largement vers l’arrière :

Image

A la différence de la disposition transversale des moteurs des Lamborghini Miura et des Ferrari Dino 246, le V8 Maserati était logé dans la Bora en position longitudinale arrière et, pour une meilleure répartition des masses, très avancé vers l’habitacle duquel il se trouvait séparé par un simple panneau amovible d’aluminium moquetté vers l’avant. Malgré cela, grâce à une épaisseur calculée et des joints très ajustés, l’isolation phonique demeurait convenable. La Bora disposa du traditionnel, incontournable et très fiable V8 maison (qui puisait ses origines sur la 450 S de 1957) en version 4.7 litres 310 cv puis 4.9 litres 330 cv.

Image


Image


Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:24

Guerino Bertocchi, l’inoxydable pilote d’essai Maserati, amoureux des dispositions du type moteur avant-pont rigide arrière (qu’il équilibrait à la perfection sans effort), était tellement contrarié à l’idée de régler une GT à moteur arrière qu’il n’eut de cesse de souligner les moindres défauts initiaux de la Bora. Paradoxalement, ce mouvement d’humeur amena à une mise au point extrêmement poussée du châssis Bora qui fut l’un des plus réussis que Maserati ne mit jamais en production, après un ultime et lapidaire feu vert grommelé par Guerino : « bah, va bene … ma preferisco la Ghibli » !

Image

Malgré des performances extrêmes pour une routière à l’époque (280 km/h), la Bora restait relativement facile à conduire avec son châssis précis, ses suspensions non dénuées de souplesse, ses quatre roues indépendantes (une première sur les Maserati de route) et son moteur très généreux en couple à bas régime, qu’il n’était pas nécessaire de solliciter haut dans les tours pour se voir catapulter à toute vitesse dans un bruit inimitable.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:29

Bien que très sportive, la Bora était plus confortable et luxueuse que ses alter ego, les Lamborghini Miura puis Countach et les Ferrari Boxer 365 puis 512. L’accessibilité et la visibilité arrière et ¾ arrière était bien meilleures dans la Maserati qui disposait de sièges « hamac » (à la mode dans ces années, sans cassure marquée entre l’assise et le dossier) et d’un tableau de bord courbe, tourné vers le pilote, absolument magnifique et complet. Tous ces éléments de cabine étaient garnis de cuirs de la meilleure qualité, l’ambiance demeurant aussi luxueuse que sportive.

Image


Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:31

J'adore ce tableau de bord :

Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:35

Le cuir entoure même les cadrans, tournés vers le pilote.

Cette merveille est à vendre sur Anamera :
http://www.finecars.cc/en/detail/car/26 ... e=1&ret=63
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:37

Toutes les Bora ont les montants de pare-brise et le toit de couleur aluminium. Cela n’apparaît pas trop sur le bel exemplaire bleu-argent mais est flagrant sur le rouge :


Image

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:41

Contrairement à la Ferrari Modena née 30 ans plus tard, le V8 longitudinal n’est pas exposé en vitrine mais caché par un panneau moquetté, amovible facilement au centre :

Image

Pour une meilleure répartition des masses, le V8 est poussé au maximum vers l’avant. Sa proximité avec l’habitacle est assez impressionnante :

Image

Cou-cou, nous voilà de l’autre côté de la vitre. La tête des occupants est à environ 25 ou 30 cm de l’avant des culasses ! Les vibrations du moteur vous massent le dos !! Clim obligatoire !!!

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: La Bora

Messagede maseramo » Sam 11 Jan 2014 18:45

Image

Image

Le petit coffre à bagages juste en arrière des extracteurs d’air chaud ayant refroidi le radiateur d’eau (vaut mieux éviter d’y déposer les courses de chez Picard et autres barquettes de crèmes glacées):

Image

Image


A la magnifique Bora, on pouvait cependant reprocher deux choses : une pédale de freins (à haute pression Citroën) suspendue mais à course très courte, nécessitant un peu d’adaptation, et un appétit gargantuesque, difficilement contenable sous les 20 à 25 litres aux 100 kilomètres et souvent plus proche des 25 litres à 30 litres si on voulait profiter un peu ou beaucoup des formidables dispositions du moteur en accélération ou en vitesse pure, sur des routes à l’époque encore exemptes de limitations.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7635
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Vintages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités