Page 2 sur 2

Re: Biturbo : questions pratiques...

MessagePosté: Mer 31 Jan 2018 01:29
de alpa
Deux sources de problemes en plus:
- starter sur des carbus vendues aux US. Les gens oubliaient de le rentrer et le pot cata prenait feu. D'ou la reputation comme quoi les biturbo crament. Aux US ils n'ont eu pratiquement que les pires des versions, presque pas d'injections. Et de plus avec une usine a gaz de depollution impossible a regler.
- le filtre d'huile avant le restricteur d'huile dans les culasses. Grosse connerie, il se bouchait et les AAC tournaient a sec. Retire avant l'arrivéé des injections.

Re: Biturbo : questions pratiques...

MessagePosté: Mer 31 Jan 2018 13:38
de dd63
Thierry Astier a écrit:-autre question, celle de la fiabilité. J'adore cette voiture et j'ai possédé quelques italiennes, sans avoir rencontré les soucis dont on parle un peu trop. Donc je suis tout disposé à croire que la réputation de la Biturbo dépasse la réalité. Cela étant, connaissez-vous des Biturbo à fort kilométrage ? C'est à dire des voitures dont vous avez pu constater sans l'ombre d'un doute qu'elles avaient dépassé, disons les 200 000 km ?
Thierry

Des voitures pas chères, des acheteurs qui s'amusent un peu et s'en débarrassent avant d'en faire l'entretien et ceux qui les laissent pourrir dans un coin. Forcement des tas de voitures peu kilométrées en piteux état.
La mienne : 105K kms en 10 ans ( 1 proprio Italie) puis 15K Kms en 15 ans (4 proprios France) on rattrape comme on peut les négligences. :roll:
C'est cette mauvaise réputation "injustifiée" persistante qui est responsable d'un parc malade .
Les choses changent, de nouveaux acheteurs prennent enfin soin de ces méprisées. la Biturbo va être réhabilitée :Maze

Re: Biturbo : questions pratiques...

MessagePosté: Ven 2 Fév 2018 23:50
de MASERALFA
Pour récapituler, ce sont des autos globalement très fiables si un minimum d’entretien a été fait et que l’auto a été respectée. Certes, il y’a quelques défauts, mais qui se corrigent facilement. La fameuse boîte à fusibles peut rendre l’auto quelque peu farceuse, mais au moins on sait où se situe le problème. La mécanique est très fiable, comparé à ses cousines au Cavalino Rampante de la même époque.
Après, dans les petits désagréments, on peut noter que les crémaillères de direction assistées souffre de la chaleur du turbo gauche, situé juste à côté. Des nouveaux joints et ça repart et l'opération est assez facile. La bague en plastique qui guide la colonne de direction casse systématiquement, mais notre cher ami Alpa a trouvé une solution pérenne. Voici sa modification :
viewtopic.php?f=25&t=5612&p=87641&hilit=Colonne+de+direction#p87641
Fred