Nous sommes le Mar 21 Nov 2017 11:01


Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

De 1981 à la 3200GT..
C'est ici !

Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede Blu Sera » Lun 2 Mai 2016 18:07

Tout est dans le titre ;)
(merci à Philippe !)
Image
Avatar de l’utilisateur
Blu Sera
V8
 
Messages: 1563
Inscription: Sam 9 Mar 2013 15:32

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede Blu Sera » Lun 2 Mai 2016 18:09

Image
Avatar de l’utilisateur
Blu Sera
V8
 
Messages: 1563
Inscription: Sam 9 Mar 2013 15:32

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede maseramo » Lun 2 Mai 2016 21:19

On est très gâtés par tous ces articles merveilleux. Grazie amici miei ! Qu'est ce que j'aurais donné pour en avoir une à l'époque, celle de mes 21 ans !

Petit rappel :

Biturbo de base : 2 litres, 180 cv, réservée à l'Italie, non commercialisée en France.

Biturbo E (E pour exportation) : 2.5 litres, 185 cv, suspensions souples, couleur monoton, jantes claires (aspect identique à la Biturbo 2 litres italienne). C'était le modèle de base vendu en France et autres pays sous l'appellation Biturbo sans le E puisqu'elle ne pouvait être confondue avec la 2 litres non importée. Pourtant, elle est répertoriée "Biturbo E" chez Maserati pour la distinguer de la 2 litres ! La signification du E n'est pas la même de part et d'autre de la frontière car :

Biturbo "E" de l'essai : moteur 2.5 litres poussé à 200 cv (mais sans les échangeurs air-air) placé dans une coque à suspensions rigides de Biturbo S italienne typique avec sa peinture biton, ses jantes sombres, sa barrette en travers de la calandre simplifiée pour tenir le Trident, ses antibrouillards jaunes. Ne manque que le becquet arrière optionnel.

Biturbo S : 2 litres, 205 cv grâce aux échangeurs (la Biturbo S jouait bien en Italie le rôle commercial de la "E" en France mais attention, ces deux modèles, S et E, sont différents du fait de la cylindrée 2 litres et de la présence des échangeurs dans la S, par contre, tout le reste est identique)

Biturbo ES : 2.5 litres 196 cv grâce aux échangeurs (à ne pas confondre avec les SE qui étaient une série spéciale anglaise destinée à écouler les stock de biturbo carburateurs quand l'injection apparaîtra en 1986 ou encore la plus tardive 222 SE 2.8 litres à injection de 1988 !)

Et ce n'est que le début de la complexité croissante de la famille Biturbo (55 modèles différents au total !) :D paracétamol obligatoire !!!
Dernière édition par maseramo le Lun 2 Mai 2016 21:57, édité 3 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede ciscoauto » Lun 2 Mai 2016 23:12

Difficile de s'y retrouver ente la E et la "E" :D , merci pour cet article. 250 000 F chere? Pas vraiment vu ce que la marque avait produit auparavant et la concurrence. Merci pour ce partage !
François. Quattroporte III
Avatar de l’utilisateur
ciscoauto
V8
 
Messages: 1019
Inscription: Lun 28 Juil 2014 10:03
Localisation: Munich (Allemagne)

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede grpl » Mar 3 Mai 2016 10:16

maseramo a écrit:Biturbo de base : 2 litres, 180 cv, réservée à l'Italie, non commercialisée en France.

Biturbo E (E pour exportation) : 2.5 litres, 185 cv, suspensions souples, couleur monoton, jantes claires (aspect identique à la Biturbo 2 litres italienne). C'était le modèle de base vendu en France et autres pays sous l'appellation Biturbo sans le E puisqu'elle ne pouvait être confondue avec la 2 litres non importée. Pourtant, elle est répertoriée "Biturbo E" chez Maserati pour la distinguer de la 2 litres ! La signification du E n'est pas la même de part et d'autre de la frontière car :

Biturbo "E" de l'essai : moteur 2.5 litres poussé à 200 cv (mais sans les échangeurs air-air) placé dans une coque à suspensions rigides de Biturbo S italienne typique avec sa peinture biton, ses jantes sombres, sa barrette en travers de la calandre simplifiée pour tenir le Trident, ses antibrouillards jaunes. Ne manque que le becquet arrière optionnel.

Biturbo S : 2 litres, 205 cv grâce aux échangeurs (la Biturbo S jouait bien en Italie le rôle commercial de la "E" en France mais attention, ces deux modèles, S et E, sont différents du fait de la cylindrée 2 litres et de la présence des échangeurs dans la S, par contre, tout le reste est identique)

Biturbo ES : 2.5 litres 196 cv grâce aux échangeurs (à ne pas confondre avec les SE qui étaient une série spéciale anglaise destinée à écouler les stock de biturbo carburateurs quand l'injection apparaîtra en 1986 ou encore la plus tardive 222 SE 2.8 litres à injection de 1988 !)

Et ce n'est que le début de la complexité croissante de la famille Biturbo (55 modèles différents au total !) :D paracétamol obligatoire !!!


Ciao Maseramo
je sais pas comment tu fais
impressionné en tt cas ;)
Maserati Quattroporte IV V8 Evoluzione 1999
Citroën SM Carburateurs 1971
Lancia Flaminia GT 2,8L 3C 1964
Lancia Flavia Coupé 1,8L iniezione 1968
Ferrari 308 GTB 1977
Avatar de l’utilisateur
grpl
4 cylindres
 
Messages: 362
Inscription: Lun 12 Mai 2014 18:05

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede maseramo » Mar 3 Mai 2016 16:47

Ciao grpl :) c'est juste que j'adore les Biturbo ! Mais comme les Maserati en général, le sujet est quasiment inépuisable, il y a toujours à apprendre ! :D
Ces articles qui nous remettent dans le contexte de l'époque sont géniaux.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede ghibli30 » Mer 4 Mai 2016 10:02

Je ne sais pas comment il fait, Alido est un sorcier!
Et voilà l'article de Martine Rénier dans Auto-Hebdo, qui m'a fait découvrir la Biturbo, et qui m'a donné l'envie irrésistible d'en avoir une, chose bien impossible à l'époque.....
Si j'avais pu me voir dans une Ghibli II 30 ans après....et je pense qu'Alido a globalement la même histoire!
Dernière édition par ghibli30 le Jeu 5 Mai 2016 23:38, édité 1 fois.
Patrice
Image
Avatar de l’utilisateur
ghibli30
V8
 
Messages: 1155
Inscription: Dim 4 Sep 2011 18:30
Localisation: Nice

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede maseramo » Jeu 5 Mai 2016 14:19

Ciao Patrice, ah les articles de Martine Rénier ! Quelle belle époque ! Il faut que je mette la main sur son premier essai de la Biturbo 2.5 litres "de base" vendue en France, l'essai précédant celui présenté par Blu Sera et Philippe. Je dois l'avoir quelque part. :?

En attendant, une petite prose sur ma première rencontre (authentique) avec une Maserati Biturbo :D :

Image
Comme dans la chanson de Dalida, "je venais d'avoir 18 ans, je n'étais déjà plus un enfant et presque un homme". Il y a 33 ans et des poussières de cela mais je me souviens comme si c'était hier de ce crépuscule de fin décembre sur la Côte d'Azur. L'air était à peine frais, le soleil tout rouge se couchait lentement au dessus du cap d'Antibes qui ferme vers l'ouest la Baie des Anges. Pas un nuage. Le ciel prenait peu à peu une teinte sombre, la Méditerranée scintillait encore de reflets marines et la robe de la belle Maserati était en harmonie avec la couleur de ce jour finissant : bleue mariée d'un soupçon de vert profond. Elle était sagement garée bien comme il faut à Nice, sur la promenade des Anglais, elle l'italienne jusqu'au bout de ses pneus Pirelli. Ses plaques minéralogiques arboraient un rutilant "Roma" en lettres de feu devançant les chiffres noirs. A cette époque, on identifiait facilement la provenance des voitures transalpines par leurs deux grandes lettres rouges ou oranges au début de la plaque : TO pour Torino, MI pour Milan, VE pour Venezia. Seule Rome, par son statut de capitale et grâce à la brièveté de son nom, marquait en toutes lettres les autos de ses enfants.

La Maserati était absolument neuve, sûrement encore en rodage et c'était là certainement son premier voyage. Nous étions fin décembre 1981, au début des vacances universitaires, et les premiers articles concernant cette auto venaient à peine d'être publiés. La Biturbo avait été présentée en grand cérémonial le 14 décembre 1981 pour les 67 ans de la firme Maserati (une conférence de presse avec "baptême" de nouveaux modèles de la famille biturbo aura lieu chaque 14 décembre pendant des années) et la production régulière ne débuta qu'en mars 1982. Le modèle que j'avais eu sous les yeux était donc un élément de pré-série, peut-être l'auto d'un dirigeant de Maserati venu passer les fêtes de fin d'année sur la "french riviera" ou un exemplaire confié à un journaliste. A moins qu'une camera cachée n'ait épié ma réaction devant ce nouveau coupé ? Dans ce cas, ils n'ont pas du être déçus par mon sourire de satisfaction ni mon enthousiasme !

C'était la première fois que je la voyais réellement mais elle avait déjà fait sensation dans la presse spécialisée. L’accueil, sur des critères purement esthétiques en attendant de pouvoir l’essayer, fut très favorable. Ce fut un indéniable "love at first sight", "colpo di amore". La Biturbo plut tout de suite, dès sa présentation statique. Pourtant, sa ligne n’était pas avant-gardiste comme celle de ses aïeules prestigieuses, voire déjà un peu "vintage" en matière aérodynamique par rapport, par exemple, à une Alfa Romeo GTV pourtant vieille de huit ans. Mais rien n’y fit, c’était une Maserati, compacte, harmonieuse et son charme, difficile à analyser objectivement mais très réel, agit immédiatement sur moi comme sur bien d'autres.
Image
La nouvelle Maserati n'était pas très aérodynamique (Cx 0.4) mais c'était le cas de beaucoup de voitures de cette époque et il y avait en cette carrosserie un bel équilibre des trois volumes : capot, habitacle, coffre. Elle était certes courte (4.15 m) mais assez large (1.71 m contre 1.68 pour la BMW 323) et très basse (1.30 m comme la Porsche 911 contre 1.38 pour la BMW 323), ce qui affinait la silhouette générale. Malgré les lignes droites, il y avait une sorte d'élan dans le porte à faux avant assez prononcé, une légèreté dans le pavillon, quelque chose de gracieux et d'harmonieux, rien toutefois qui laissait soupçonner la cavalerie tonitruante tapie sous cette robe bourgeoise et très sage.
Image


Car il y avait son moteur, probablement le plus sophistiqué de sa génération. Aucune autre voiture ne possédait alors deux turbocompresseurs et ce nom de baptême de "Biturbo", concis et particulièrement bien trouvé, avait marqué fortement les esprits des amateurs d'automobiles.


Je dis aux camarades qui m'accompagnaient : "regardez, c'est la nouvelle Maserati !". Aucun ne l'avait remarquée. Tous l'avaient prise pour une BMW série 3 et pourtant, c'était plutôt aux Ferrari 308 GTBi ou Mondial et Porsche 911 SC que la petite Maserati Biturbo s'attaquait, par ses prestations et allures dynamiques, mais non par son allure plastique, bien moins sportive que celle de ses prestigieuses rivales, bien plus discrète aussi ce qui, comme le soulignait Martine Rénier, conférait à la Maserati Biturbo un avantage aux yeux des acheteurs voulant éviter le "tape-à-l'oeil" !.

Le groupe d'étudiants s'éloignait, je m'attardai quelques instants encore, m'imprégnant de la belle, de sa silhouette, des reflets des tridents chromés teintés en rose léger par le soleil couchant. Puis, hélé par mes amis impatients, je me résolus à me détacher de la Biturbo, emportant cependant en moi son image gravée pour toujours. Un attachement envers cette voiture était né qui jamais ne se démentit :D !
Image
Dernière édition par maseramo le Jeu 5 Mai 2016 21:10, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede SMART » Jeu 5 Mai 2016 20:59

Je suis assez nul sur le sujet BM mais il me semble qu'à l'époque c'était la 3.23i calandre "requin"

et que la 3.25 environ 170Cv ce n'est que la génération suivante...
SMART
4 cylindres
 
Messages: 334
Inscription: Jeu 3 Nov 2011 09:16

Re: Article : La Biturbo E (Biturbo S en italie)

Messagede maseramo » Jeu 5 Mai 2016 21:11

Bien vu Smart, faute d'inattention corrigée. Grazie amico :)
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6456
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Biturbos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron