Nous sommes le Dim 19 Nov 2017 09:44


Les Biturbo "à chiffres"

De 1981 à la 3200GT..
C'est ici !

Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:34

Les Maserati Biturbo "à chiffres" : 13263 exemplaires de 1983 à 1993
Pour illustrer l'arrière de la couverture de son très beau livre sur les 30 ans de la Biturbo à Modène (public_html/viewtopic.php?f=41&t=1174) , Barth avait réalisé ce montage sympathique des appellations numériques des différents modèles Biturbo :

Image

425 - 420 - 420S - 420i - 425i - 420Si - 428 - 430 - 422 - 4.24v phase 1- 4.18v - 4.24v phase 2 - 430.4v - 228 - 228i - 222 - 222E - 2.24v phase 1 - 222SE - 2.24v phase 2 - 222SR -222.4v
Les Biturbo à prénom numérique sont nombreuses (22 parmi les 55 modèles de l'épopée Biturbo) et on peut se perdre dans la jungle de leurs chiffres qui correspondent à des logiques réelles mais diverses. Malgré tout, avec un peu d'attention et beaucoup de passion, même le lecteur néophyte s'y retrouvera avec plaisir.

Bon, on attaque ! Pour une fois, commençons par les Berlines Biturbo "4.."car elles furent les premières Biturbo à porter un prénom "à chiffres", ne pouvant jouir de l'appellation "Quattroporte" car la grande Quattroporte III de Giugiaro (à moteurs V8 atmosphériques 4.2 et 4.9 litres) était produite simultanément à elles jusqu'en 1990.
Par contre, l'auto qui succédera en 1994 à la série des Biturbo "4.." portera, elle, le patronyme prestigieux de Quattroporte IV.
Dernière édition par maseramo le Sam 6 Juin 2015 14:18, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:38

La 425
Image
Née fin 1983, la 425 (pour 4 portes, 2.5 litres) fut la première des Biturbo "à chiffres". Son moteur (181 à 189 cv) à carbu sans échangeur était une évolution du 2 litres 180 cv du Coupé Biturbo.
Image
C'est surtout le couple qui profitait de l'accroissement de la cylindrée, passant de 24.4 mkg à 4400 tr/mn à 30.4 mkg à 3000 tr/mn. La 425 accélérait fort pour une berline de cette époque (6.9 secondes de 0 à 100 km/h) et atteignait 215 km/h.
Image

Image
La 425 inaugurait à la fois ce dessin de jantes (partiellement sombres sur la périphérie), le tableau de bord arrondi et la montre ovale Lassale (qui perdurera jusqu'en 2001 en option sur les Quattroporte IV Evo) :
Image
Notez la boîte ZF, commune à toutes les Biturbo de cette génération, avec la première en arrière et à gauche.
Beau succès pour cette 425 dont 2372 exemplaires furent produits de 1983 à 1989 (mais en incluant un nombre inconnu de 425i de 1987 à 1989).
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:41

La 420

La 420 (pour 4 portes, 2 litres) fut la berline Biturbo pour l'Italie où l'on taxait fortement (38 %) les cylindrées supérieures à 2 litres. Son moteur 180 cv était celui à carbu sans échangeur du Coupé Biturbo.
Image
sympa la ligne générale, le spoiler avant, les jupettes derrière les roues arrière !
Image
La garde au sol était généreuse (sauf au niveau du carter moteur) et les suspensions très souples. Même si elle fut proposée en exportation, la plupart des 420 furent italiennes.
Image
J'adore les plaques Roma !

1686 exemplaires de la 420 furent réalisés de 1985 à 1986.
Dernière édition par maseramo le Sam 6 Juin 2015 14:22, édité 2 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:42

La 420S
Image
La 420S (pour 4 portes, 2 litres, Sport) reprenait la mécanique Carbu avec échangeurs 205 cv de la Biturbo S. On identifie sur la photo ci-dessus les échangeurs air/air en noir qui refroidissent, avant l'entrée dans la "cloche" du carbu, l'air compressé qui monte des turbos latéraux.
La 420S se reconnait à ses prises d'air Naca sur le capot (destinées à alimenter en air frais les échangeurs), à sa peinture biton (noire mat en bas) et à son intérieur "Missoni" en cuir orangé et alcantara beige :
Image
254 exemplaires de 420S furent construits de 1985 à 1987.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:44

La 420i
Retenez bien cette date de 1986 : c'est l'arrivée de l'injection sur les Maserati Biturbo
Image
La 420i bénéficia donc de l'injection en 1986, mais pas encore des échangeurs. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, l'air compressé montait directement, sans être refroidi, des turbos vers la chambre rouge d'admission. La puissance était de 188 cv en 2 litres.
Image

Image
"Proprio carina, no ?"- Vraiment charmante, vous ne trouvez pas ?
1124 exemplaires de 420i ont été produits de 1986 à 1988
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:45

La 425i
Le moteur 2.5 litres est passé à l'injection en 1987, un an après le 2 litres, également sans intercoolers au début. Comme pour les moteurs carbu en leur temps, le 2.5 litres injection n'était pas plus puissant que le 2 litres injection (188 cv pour les deux). C'était surtout le couple qui profitait de la cylindrée plus forte (32.7 contre 23.9 mkg et à 3000tr/mn plutôt qu'à 3500).
Image
Je n'ai pas réussi à trouver le nombre de 425i. Si quelqu'un le sait, je suis preneur.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:49

La 420Si
Image
Comme sur le Coupé Biturbo Si, les lettres sont peintes en noir ! J'aime !
La 420Si réunit enfin en 1986 l'injection et les intercoolers ce qui lui offre 220 cv.
Sur la gauche, moteur de i (l'air comprimé monte directement des turbos vers le Y central) :
Image
Sur la droite moteur de Si (l'air comprimé est refroidi dans des radiateurs air/air placés devant le radiateur d'eau avant de rejoindre le Y en contournant latéralement le radiateur d'eau)
Ci-dessous, on voit la durite inox qui descend l'air filtré (en provenance du filtre à air derrière le moteur) vers le turbo, la durite sombre verdâtre en bas qui amène l'air filtré -compressé vers l'échangeur devant le radiateur et la durite inox qui conduit l'air filtré - compressé - refroidi vers le Y et la chambre rouge d'admission :
Image

Image
On voit les échangeurs air/air gris derrière la calandre de la 420Si :
Image

Du coup, les prises d'air Naca des versions 420S carbu qui alimentaient en air les échangeurs précédents haut situés n'avaient plus vraiment de raison d'être. Elles furent cependant conservées sur la plupart des 420Si (comme sur les coupés Biturbo Si), sans doute pour les différentier au premier coup d'œil des 420i, beaucoup pour "faire joli", certainement aussi pour aérer un peu l'air chaud sous le capot car la température a toujours été élevée dans le compartiment moteur des Biturbo.

524 exemplaires de 420Si ont vu le jour de 1986 à 1988
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:51

La 428
Image
Image

La 428 (4 portes , 2.8 litres) inaugure l'implantation en 1986 du nouveau 2.8 litres encore carbu (pour peu de temps) dérivé du 2.5 litres. C'est un modèle unique, expérimental, de couleur dorée que Barth avait bien photographié aux 30 ans de la Biturbo à Modène :
Image
Image

Image

L'intérieur est très spécifique avec ses essais d'alcantara ( j'aime !)
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede maseramo » Sam 6 Juin 2015 12:54

La 430
Le prototype 428 évolua vers le modèle de série 430 qui adoptait l'injection et les échangeurs tout en conservant la cylindrée de 2.8 litres et aurait donc du s'appeler, en toute logique, 428i. Pourquoi donc 430 ? Mystère ! Mais c'est le seul vrai mystère des Biturbo "à chiffres", toutes les autres appellations correspondant à une logique, même si cette logique n'est pas toujours la même et si elle est parfois un peu bancale (pour les 222 de 2.8 litres comme nous le verrons plus loin).
Voici la publicité d'époque du réseau Chardonnet qui distribuait en France les Maserati :
Image

Image
Le carter de la 430 est bien bas, comme sur toutes les Biturbo. "Attenti, attenti". Les rétroviseurs sont plus profilés à partir de la 430, la calandre et le bord d'attaque du capot plus arrondis que sur la 425.

La 430 fut la première Biturbo à porter les quatre échappements séparés à l'arrière qui ne sont pas, comme on le pense souvent à tort, l'apanage des moteurs à quatre soupapes par cylindre, mais que l'on rencontre également sur des Biturbo à trois soupapes par cylindre en 2.8 litres telles les 430, les Karif ou les 222 E.
Image
Les jantes à 5 boulons certifient la présence du nouveau train avant "Meccanica Attiva" qui n'a jamais été monté avec des jantes 4 boulons.
La 430 est un très bon numéro de Biturbo avec son moteur 255 cv l'amenant à 240 km/h (225 cv sur versions catalysées sur le millésime 1990, moins prisé), son nouveau train avant "Meccanica Attiva" et son différentiel "Ranger" :
Image
Des leviers permettaient aux bras de suspension inférieurs et aux biellettes de direction de rester totalement parallèles, ce qui donnait une meilleure stabilité en courbe. De plus, le carrossage des roues (angle par rapport à la verticale) restait constant quel que soit le niveau de braquage.
Image
La 430 inaugura aussi un nouveau différentiel à glissement limité développé par Quaife baptisé Ranger (toujours utilisé en 2011 sur la Ford Focus RS !). Ce différentiel complexe avec sa couronne de deux fois six engrenages hélicoïdaux périphériques entourant deux engrenages centraux droit et gauche fut plus efficace que son prédécesseur Sensitork à pouvoir encaisser le choc de l'avalanche brutale de puissance des moteurs Biturbo et à pouvoir la répartir entre les deux roues arrières de façon totalement variable en fonction de leur état d'adhérence et de leur vitesse de rotation.

La 430 fut produite à 995 exemplaires de 1987 à 1992, ce qui constitue un beau succès pour une auto assez chère
Dernière édition par maseramo le Sam 6 Juin 2015 14:03, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 6453
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les Biturbo "à chiffres"

Messagede idraulico » Sam 6 Juin 2015 12:55

Sei stupendo dico oscenza maseramo
idraulico
V6
 
Messages: 890
Inscription: Lun 16 Mai 2011 05:58

Suivante

Retourner vers Biturbos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité