Nous sommes le Mar 25 Sep 2018 15:45


Restauration Indy 4900

Vos restaurations

Re: Restauration Indy 4900

Messagede joeley » Lun 12 Fév 2018 12:02

Cela ne me choque pas que des roues soient réservées pour la compétition... :?:
Mais toujours aussi sympa le reportage, je ne loupe pas une photo.
Mais ils ne t'ont pas encore viré du garage... :lol:
Avatar de l’utilisateur
joeley
V8
 
Messages: 1577
Inscription: Mer 13 Juil 2016 10:29
Localisation: Drôme

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Froggie » Jeu 15 Fév 2018 23:13

La suite du feuilleton.

Les travaux de préparation de la carrosserie se poursuivent.
Il y a eu une nouvelle mauvaise surprise, limitée heureusement.

Les travaux de ponçage ont fait apparaître une nouvelle petite zone avec corrosion perforante au niveau de l'arche de roues ARG.
Le carrossier m'a montré les photos (que je n'ai pas encore).
La zone a été réparée en soudant une nouvelle tôle puis en mastiquant.

L'arche en question en cours de finition:

Image

On voit ici un détail avec l'indication de la zone réparée:

Image

La zone mastiquée en vert qui me préoccupait, au niveau d'un coin inférieur de la portière gauche (en bas à droite de la photo) a été explorée:

Image

Heureusement pas de corrosion dessous, il s'agit en fait d'un précédent rebouchage après soudage d'une tôle pour ajuster le gap entre la portière et la caisse:

Image

Travail de carrosserie pas très bien fait, donc, ils ont fait l'économie du chargement en étain...

Pendant que la voiture montrait ses dessous, j'ai repris quelques photos (on découvre toujours de nouvelles choses :D ).
Ici, j'observe qu'une des pattes de fixation de l'échappement a été coupée puis ressoudée différemment:

Image

On voit en effet comment c'était auparavant, avec une tension trop importante sur le caoutchouc de support qui avait été déchiré lors du remontage des échappements, j'avais demandé que ce soit réparé:

Image

C'est un détail mais qui évitera d'avoir un jour l'échappement qui se ballade!

Là, on voit les deux pompes à essence, dont celle qui a été remplacée et que je n'avais pas encore croquée:

Image

Voili, voilou.
Plus tard je vous présente les travaux en cours sur les parechocs, ça ne se présente pas trop mal :)
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V8
 
Messages: 1099
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Restauration Indy 4900

Messagede plm » Ven 16 Fév 2018 07:30

En tous cas tes gars bossent bien. J'espère que pas de surprise financière par rapport au devis.
Mais au moins tu es sur du résultat, et ça durera dans le temps. Ca rassure.
PLM
Biturbo Spyder 2.8
Ghibli II 2.8
Avatar de l’utilisateur
plm
V8
 
Messages: 1937
Inscription: Sam 26 Déc 2015 11:43
Localisation: Muizon (Reims)

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Froggie » Ven 16 Fév 2018 22:41

Voici donc la suite concernant la rénovation des parechocs et les questions tournant autour du chromage.

Les parechocs métalliques ont été débarrassés de leurs protections en caoutchouc et des essais de ponçage de la peinture noire ont été effectués.
Il apparaît que les deux parechocs ont subi un sort différent, l'un (à droite, l'arrière, aux retours plus carrés) retrouvant assez facilement l'état d'origine du chrome, l'autre (à gauche, l'avant aux retours arrondis) montrant un état plus abîmé:

Image

Le parechocs AR semble avoir été peint en noir directement sur le chrome ou après un ponçage superficiel (avec donc un accrochage faible de la peinture noire):

Image

Il faudra voir si un ponçage fin permettra de retrouver le brillant d'origine ou s'il faudra refaire un chromage complet.

A l'inverse, quand on cherche à enlever la peinture noire du parechocs AV, on met rapidement à jour des zones avec des traces de la sous-couche rougeâtre de cuivre, voire directement l'acier avec des traces de corrosion sous-jacente, comme si le parechocs avait été maladroitement poncé sans précautions jusqu'au cuivre ou à l'acier en traversant les différentes couches, ceci pour permettre l'accrochage de la peinture:

Image

Ici il faudra certainement une préparation complète avec un polissage très fin de l'acier pour pouvoir effectuer un nouveau chromage (avec les couches successives de cuivre puis nickel pour assurer un bon accrochage de la dernière couche de chrome).

Les caoutchoucs de protection qui couraient sur l'arête des parechocs ont été désassemblés.
Ils sont sales mais devraient être reconditionnés:

Image

Lors de cette opération, les vis de fixation sur le métal qui avaient rouillé ont cédé, mais apparemment elles peuvent être remplacées par de nouvelles à réinsérer dans les glissières.

Image

Un petit détail amusant montrant le travail artisanal de l'époque et l'individualisation des pièces de chaque véhicule: même les trappes à essence étaient numérotées avec le numéro de la voiture!
Ici, n° 2054 gravé sur la charnière, correspondant au VIN:

Image
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V8
 
Messages: 1099
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Restauration Indy 4900

Messagede maseramo » Ven 16 Fév 2018 23:09

C'est un régal de suivre pas à pas la restauration de ton Indy, Froggie.
;) Grazie Mille !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7377
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Restauration Indy 4900

Messagede SMART » Sam 17 Fév 2018 15:55

Froggie a écrit:Un petit détail amusant montrant le travail artisanal de l'époque et l'individualisation des pièces de chaque véhicule: même les trappes à essence étaient numérotées avec le numéro de la voiture!
Image


C'est une des caractéristiques très couteuse à l'usage de cette génération de voitures fabriquées en petite série (toutes marques confondues).
Pour des questions de couts d'outillage et de fabrication les éléments de carrosserie étaient simplement pré-emboutis ou pré-formés et ensuite ajustés a la mano sur la voiture à l'assemblage des caisses en neuf ou par le carrossier en réparation.
Résultat chaque voiture est différente et il n'est pas possible d'échanger les pièces d'une voiture par celles d'une autre simplement comme avec les productions de grandes séries.
SMART
V6
 
Messages: 512
Inscription: Jeu 3 Nov 2011 09:16

Re: Restauration Indy 4900

Messagede MASERALFA » Sam 17 Fév 2018 23:14

Exact Smart, sur ma Giulietta Spider de 1960, tous les éléments de carrosserie avaient un numéro correspondant à l’auto. Le précédent proprio m’avait donné en plus un capot moteur et après avoir pris les mesures, celui-ci était plus haut de 1,5 cm, ce qui est énorme. Chaque auto est unique, plus ou moins longue, plus ou moins large. Un vrai cauchemar pour carrossier, car en cas de changement d’un élément, il est obligé d’ajuster chaque pièce.
Sur la Giulietta SS de mon associé, même combat pour le couvercle de malle arrière...
Fred
ex Biturbo 1984
ex 2.24V
ex 422
ex Biturbo SI Black
ex Ghibli 1994
ex Ghibli GT 1996
ex 222 SE de 1992
Ex Quattroporte IV V8 Evo 1999
Actuelle Spyder Zagato 2.0 de 1991

Et une 3200 GT qui se prénomme Boomerang
MASERALFA
V12
 
Messages: 4566
Inscription: Ven 25 Fév 2011 13:18
Localisation: En Provence verte

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Gio » Dim 18 Fév 2018 00:01

MASERALFA a écrit:Exact Smart, sur ma Giulietta Spider de 1960, tous les éléments de carrosserie avaient un numéro correspondant à l’auto. Le précédent proprio m’avait donné en plus un capot moteur et après avoir pris les mesures, celui-ci était plus haut de 1,5 cm, ce qui est énorme. Chaque auto est unique, plus ou moins longue, plus ou moins large. Un vrai cauchemar pour carrossier, car en cas de changement d’un élément, il est obligé d’ajuster chaque pièce.
Sur la Giulietta SS de mon associé, même combat pour le couvercle de malle arrière...
Fred


Grand connaisseur ton associé ..une Giulietta SS ..le rêve absolu
3200 GTA
Ex Granturismo 4.2
Ex 4200 Cambiocorsa
Avatar de l’utilisateur
Gio
V8
 
Messages: 1266
Inscription: Mer 13 Mai 2015 12:24
Localisation: Lille - Le Touquet

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Froggie » Sam 10 Mar 2018 01:11

Aujourd'hui, petit "chat" avec bay chez Valenti chez qui nous nous sommes rencontrés IRL.
Rencontre sympa, et ça permet de mettre un visage sur les pseudos du forum :D .

Après 3 semaines pendant lesquelles la restauration faisait du sur-place (l'Officina a eu des urgences à traiter), le chantier a repris.
Le peintre m'invite à aller voir en cabine de peinture (mais pas touche!).
Les ouvrants ont été recouverts par du filler, afin de mieux pouvoir les surfacer:

Image

Toutefois, de plus près et en contre-jour, j'observe de la peau d'orange.

Image

Le peintre m'explique qu'il a intentionnellement fait un dépôt relativement épais pour bien charger la surface et combler les éventuelles dépressions.
Le ponçage qui suivra permettra ainsi de récupérer une surface parfaitement égale avant dépôt des couches de peinture.

En m'approchant du véhicule, je constate que les vitres de custode ont été enlevées, contrairement au plan initial (car le démontage en est souvent hasardeux, risque de casse de clips de fixation, alignement difficile).
Au final, je pense que c'est une bonne idée car je restais préoccupé par ce qui aurait pu éventuellement se cacher dans les gorges.

Image

Vu de près, ce n'était pas du luxe, les joints ont vécu!
Mais la tôle est bien saine:

Image

Surprise à propos des anciennes peintures: il semblerait qu'il 'y en ait eu non pas une, mais deux!
Dans cette gorge, on voit en effet une sorte de bronze métal, recouvrant le rosso cordoba (bordeaux métal) initial.
Apparemment pas trace du rouge vif ici, les vitres de custode n'auraient pas été démontées lors de la dernière peinture.

Image

Sur cette zone du capot, le ponçage révèle bien les trois couleurs, rosso cordoba, bronze (et non pas de la tôle) et rouge qui se superposent, le blanc correspondant à l'actuel filler et le jaune sans doute à un apprêt sous le bronze.

Image

Ca progresse donc bien, en principe la peinture et le réassemblage devraient être achevés d'ici début Avril.
Cette fois-ci j'ai pu bien discuter avec le boss, Stefano Valenti, pour clarifier certaines questions techniques qui me turlupinaient:

- la carrosserie a été bien inspectée lors du ponçage, notamment au niveau des quelques zones les plus soumises aux contraintes de fatigue (comme par exemple le grand hayon et les bas de montants de parebrise): des fissures provenant de la base en métal peuvent en effet se propager jusqu'à la surface d'une nouvelle peinture si elles ne sont pas identifiées et rechargées auparavant en métal; tout semble sain.
Aller plus loin (ponçage de toute la coque jusqu'au métal nu) aurait coûté beaucoup plus et serait un luxe de précautions compte tenu de l'état général apparemment très bon de la carrosserie sur toutes les zones en métal qui ont été mises à nu.

- l'ensemble des corps creux seront traités à la cire et les dessous seront rechargés en revêtement de protection

- le système de refroidissement, qui peut être mis à rude épreuve avec ce gros moteur, a été inspecté/rénové en profondeur: la pompe a eau a été démontée/nettoyée et un roulement a été changé; le radiateur est en cours de recoring; l'ensemble du circuit sera traité/vidangé avec une solution acide (sans doute à base d'acide phosphorique) pour éliminer les dépôts de calcaire avant remplissage avec un nouveau fluide de refroidissement

- il me conseille de vidanger après 1000 km seulement par précaution, compte tenu de l'immobilisation prolongée et du passage à la 10W60 synthétique (on ne sait pas ce qu'il y avait avant) pour éliminer les éventuelles crasses détachées par les détergents de la nouvelle huile; la couleur sera alors un bon indicateur.
Mais selon son expérience, pas de mauvaises surprises à attendre.

- le système électrique est en ordre mais je devrai quand même surveiller son bon fonctionnement (un changement complet des faisceaux aurait été un travail assez long et coûteux)

- les quelques bushings de suspension AV qui me semblent fatigués (les autres semblent neufs) seront remplacés.

Le tôlier a réponse à tout, le travail m'apparaît très pro :D
Forza A.Maserati - Modena ;)

Image
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V8
 
Messages: 1099
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Restauration Indy 4900

Messagede bay » Sam 10 Mar 2018 08:44

J'ai pu admirer ce travail de fou , je crois que je n'aurais pas la patience ;)
Image

Recherche toutes informations au sujet des Maserati Gransport MC Victory , le registre Gransport MC Victory

Ghibli III V6 3.0 330 cv Grigio Maratea 571 Image


"Playboys are driving Ferrari and Gentlemen are driving Maserati"
Avatar de l’utilisateur
bay
V12
 
Messages: 3829
Inscription: Sam 1 Aoû 2015 19:34
Localisation: Belgique

PrécédenteSuivante

Retourner vers Restaurations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité