Nous sommes le Mar 16 Oct 2018 07:32


Restauration Indy 4900

Vos restaurations

Re: Restauration Indy 4900

Messagede MASERALFA » Sam 6 Jan 2018 14:46

C’est un phénomène très courant qui se rencontre presque à chaque fois sur les alus des années 50-60-70 et aussi dans les années 80. Je pense que c’est le liquid emprisonné entre la durite et la tubulure alu. Le liquide mange carrément l’aluminium par électrolyse
ex Biturbo 1984
ex 2.24V
ex 422
ex Biturbo SI Black
ex Ghibli 1994
ex Ghibli GT 1996
ex 222 SE de 1992
Ex Quattroporte IV V8 Evo 1999
Actuelle Spyder Zagato 2.0 de 1991

Et une 3200 GT qui se prénomme Boomerang
MASERALFA
V12
 
Messages: 4643
Inscription: Ven 25 Fév 2011 13:18
Localisation: En Provence verte

Re: Restauration Indy 4900

Messagede alpa » Sam 6 Jan 2018 20:20

MASERALFA a écrit:C’est un phénomène très courant qui se rencontre presque à chaque fois sur les alus des années 50-60-70 et aussi dans les années 80. Je pense que c’est le liquid emprisonné entre la durite et la tubulure alu. Le liquide mange carrément l’aluminium par électrolyse


Je vais, comme d'hab, mon prof Tournesol. Car le sujet m'interesse depuis des annees. Car un bon refrodissement est la base d'un moteur puissant.
D'apres ce qui se dit dans les milieux qui savent (c'est pas moi) la corrosion dans les moteurs est essentiellement due a la presence de l'air dans le circuit. C'est l'air qui active les reactions chimiques.
Les moteurs modernes sont aussi vulnerables que les anciens. Ce qui a change c'est la qualite des liquides (qui contiennent des anti-corrosifs plus efficaces) et surtout la qualite des circuits de refroidissement.
Les circuits de refroid modernes sont etanches. Une fois que le circuit a consomme l'air qu'il a avale au remplissage il devient beaucoup moins agressif. Le pb des vieux moteurs, et surtout chez les italiens, c'est que le refroidissement etait traite par dessus la jambe. On en a deja discute ici, du moins j'ai deja fait une prose dans un post. Notamment les bouchons du vase n'etaient pas etanches. Ils doivent etre etanches dans les deux sens. Et les bouchons avec des joints plats c'est de la merde, ca fuit dans les deux sens.

C'est pourquoi maintenant je fais deux choses:
- je n'utilise que les vases d'expansion VAG ronds qui ont des bouchons d'excellente qualite qui existent en pressions 0.9, 1.1, 1.2, 1.6 bars. Pour l'instant je suis aux bouchons 0.9 mais je vais utiliser les 1.1-1.2 bars sur mes moteurs plus pousses.
- je passe au liquide VAG rouge (c'est un "long life", on le change tous les ... beaucoup d'annees) qui en plus n'est pas cher.

En general je deteste les creations de inges VAG qui sont contraires a tous les principes de bases que je venere mais je reconnais qu'une des rares choses qu'ils reussissent bien c'est le refroidissement. C'est juste parfait. C'est bien calcule, c'est d'excellente qualite, et c'est dispo partout pour des prix tres bas. Regardez la taille du radia d'une RS4/RS6 turbo et comparez avec la puissance de ces engins.
On se reposera a la morgue Coucou Koen
Avatar de l’utilisateur
alpa
V12
 
Messages: 2767
Inscription: Mer 9 Fév 2011 14:19
Localisation: Grenoble

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Froggie » Sam 6 Jan 2018 22:39

alpa a écrit:
MASERALFA a écrit:C’est un phénomène très courant qui se rencontre presque à chaque fois sur les alus des années 50-60-70 et aussi dans les années 80. Je pense que c’est le liquid emprisonné entre la durite et la tubulure alu. Le liquide mange carrément l’aluminium par électrolyse


Je vais, comme d'hab, mon prof Tournesol. Car le sujet m'interesse depuis des annees. Car un bon refrodissement est la base d'un moteur puissant.
D'apres ce qui se dit dans les milieux qui savent (c'est pas moi) la corrosion dans les moteurs est essentiellement due a la presence de l'air dans le circuit. C'est l'air qui active les reactions chimiques.
Les moteurs modernes sont aussi vulnerables que les anciens. Ce qui a change c'est la qualite des liquides (qui contiennent des anti-corrosifs plus efficaces) et surtout la qualite des circuits de refroidissement.
Les circuits de refroid modernes sont etanches. Une fois que le circuit a consomme l'air qu'il a avale au remplissage il devient beaucoup moins agressif. Le pb des vieux moteurs, et surtout chez les italiens, c'est que le refroidissement etait traite par dessus la jambe. On en a deja discute ici, du moins j'ai deja fait une prose dans un post. Notamment les bouchons du vase n'etaient pas etanches. Ils doivent etre etanches dans les deux sens. Et les bouchons avec des joints plats c'est de la merde, ca fuit dans les deux sens.


Intéressants vos avis.

C'est sûr que l'oxygène dissous dans le fluide de refroidissement joue un rôle très important dans la corrosion des métaux, surtout quand des métaux différents sont en contact, ce qui est quasi toujours le cas.

Déjà dans mon cas, le bouchon du bocal n'avait plus de joint, la plus mauvaise des situations pour laisser entrer de l'oxygène:

Image

Et il faut se rappeler que le haut du bocal (platine et orifice) est en laiton, comme on le voit avec les oxydes de cuivre verts:

Image

Il est donc fort probable que la platine et le bocal aient constitué une bonne pile électrochimique, tous les ingrédients étant présents: alu et laiton en contact électrique (via les écroux au moins), eau, et oxygène pour l'électrolyte.
Encore un mauvais choix à la conception...
L'alu (plus électropositif) se fait ronger (ici dans la tubulure mais aussi certainement à l'intérieur du bocal) et du cuivre se dépose sur le laiton.

D'ailleurs si on regarde de près l'orifice, l'oxyde de cuivre est sous forme de pétales, comme si des dépôts peu adhérents se sont ensuite réoxydés au cours du temps, une fois le bocal asséché.

L'intérieur qu'on devine du bocal a vraiment une sale gueule, il va falloir inspecter ça après lavage!
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V8
 
Messages: 1208
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Restauration Indy 4900

Messagede alpa » Dim 7 Jan 2018 00:22

D'apres ce que j'ai lu la presence de plusieurs metaux n'est pas un facteur important. Tout se passe entre le liquide, l'air et le metal. Aussi le fait de ne pas rouler beaucoup agrave les choses car l'air n'est pas deplace d'un endroit a l'autre.
Dans un circuit pas etanche la pression n'arrive pas a monter, donc les bulles d'air se forment localement dans les endroits chauds mais aussi sur les ailettes de la pompe a eau. La pressurisation resoud beaucoup de problemes de tout genre.

Autre probleme: rincage du circuit a l'eau de robinet. Ca amene plein de sels et le Chlore qui sont tres nefastes.
Donc rincage uniquement a l'eau demineralisee. Mission impossible avec un garageo de base.

Autre remarque est l'utilisation du phosphate comme inhibiteur de corrosion. Substance interdite dans certains pays notamment en Californie. Donc ces liquides sont remplaces par d'autres moins efficaces.
On se reposera a la morgue Coucou Koen
Avatar de l’utilisateur
alpa
V12
 
Messages: 2767
Inscription: Mer 9 Fév 2011 14:19
Localisation: Grenoble

Re: Restauration Indy 4900

Messagede bay » Dim 7 Jan 2018 09:16

Très intéressants , tous ces commentaires ;)
Image

Recherche toutes informations au sujet des Maserati Gransport MC Victory , le registre Gransport MC Victory

Ghibli III V6 3.0 330 cv Grigio Maratea 571 Image


"Playboys are driving Ferrari and Gentlemen are driving Maserati"
Avatar de l’utilisateur
bay
V12
 
Messages: 3905
Inscription: Sam 1 Aoû 2015 19:34
Localisation: Belgique

Re: Restauration Indy 4900

Messagede SMART » Dim 7 Jan 2018 10:59

Sur la mienne qui est de la même époque (SM de 73) j'ai le problème au niveau de la sortie de pompe à eau depuis très longtemps :oops:

Cela ne semble pas/plus évolutif... 8-)

Je mets cela sur le compte des pratiques de l'époque... :roll:

Beaucoup roulaient à l'eau (la plupart du temps du robinet) en été (meilleur refroidissement) et en hiver avec un additif antigel ajouté à l'eau...

Je pense que suivant la concentration et la qualité de l'eau il devait être possible d'avoir un liquide très acide qui donc avec la température et l'agitation pouvait assez facilement ronger l'alu...
SMART
V6
 
Messages: 519
Inscription: Jeu 3 Nov 2011 09:16

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Dom3200 » Dim 7 Jan 2018 12:09

Je suis avec interet ce beau sujet donc merci Froggie et les contributeurs.

Je suis un peu surpris par le point sur les pare-chocs chromés : je ne crois pas qu il faille les poncer mais plutôt les passer dans des bains. Le risque est d enlever trop de matiere je crois. Sur un projet alfa mon frere vient d en faire faire en RP, une tres bonne adresse apres une mauvaise experience ou justement les chromes avaient été ponces n importe comment..

Si on peut rechromer des pieces alfa de 63 on peut certainement recuperer les tiennes...

Je peux demander l adresse si cela t interesse.
3200 GT Juil 2001 / RACING Nov 1991
Avatar de l’utilisateur
Dom3200
V6
 
Messages: 511
Inscription: Ven 18 Mar 2016 15:11
Localisation: Essonne

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Froggie » Dim 7 Jan 2018 14:34

Dom3200 a écrit:Je suis avec interet ce beau sujet donc merci Froggie et les contributeurs.

Je suis un peu surpris par le point sur les pare-chocs chromés : je ne crois pas qu il faille les poncer mais plutôt les passer dans des bains. Le risque est d enlever trop de matiere je crois. Sur un projet alfa mon frere vient d en faire faire en RP, une tres bonne adresse apres une mauvaise experience ou justement les chromes avaient été ponces n importe comment..

Si on peut rechromer des pieces alfa de 63 on peut certainement recuperer les tiennes...

Je peux demander l adresse si cela t interesse.


J'ai été étonné de leur approche; moi aussi je croyais qu'il suffisait de passer les pièces dans un bain acide puis de faire les traitements de dépôt successifs (cuivre, nickel, puis chrome).
Mais apparemment ils ont l'expérience.

C'est peut-être une question d'état de surface (micro-rugosités) qui avait été préparé pour la peinture et qui pourrait ne pas convenir pour un bon chromage, avec des risques d'excroissances et/ou de décollement.
Mais peut-être aussi que la peinture encrasse les bains et que les chromeurs n'aiment pas faire ça.

Valenti m'a dit qu'ils allaient faire un essai de ponçage (polissage?) sur une petite partie et on fait le point.

Merci en tous cas de ta proposition, ça m'intéresserait d'en savoir plus comment ça avait été fait sur cette Alfa.
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V8
 
Messages: 1208
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Restauration Indy 4900

Messagede ciscoauto » Dim 7 Jan 2018 15:08

pour documentation sur le 4136 de ma quattroporte , au niveau du bas du radiateur.
Image
Dernière édition par ciscoauto le Lun 8 Jan 2018 07:11, édité 1 fois.
François. Quattroporte III
Avatar de l’utilisateur
ciscoauto
V8
 
Messages: 1244
Inscription: Lun 28 Juil 2014 10:03
Localisation: Munich (Allemagne)

Re: Restauration Indy 4900

Messagede Dom3200 » Dim 7 Jan 2018 19:26

Pour les chromes c est APF a Argenteuil. Mon frere ne sait pas trop si il y a eu poncage ou pas, en tout cas plusieurs bains et le resultat est irreprochable selon lui, surtout apres 2 mauvaises experiences ailleurs : un massacre a la ponceuse a bande et des chromes qui se decollent..
Voici les beaux chromes en question
Image
3200 GT Juil 2001 / RACING Nov 1991
Avatar de l’utilisateur
Dom3200
V6
 
Messages: 511
Inscription: Ven 18 Mar 2016 15:11
Localisation: Essonne

PrécédenteSuivante

Retourner vers Restaurations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité