Page 9 sur 9

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Dim 30 Sep 2018 21:53
de ghibli30
Bon si on suit les fils on voit que le boîtier test relie 8, 13 et 14 avec le fil blanc qui lui va au 12V.
Donc on met 13 et 14 au plus, bon c'est l'effacement d'erreur qui doit être actif au + mais sur la Ghibli (et certainement que la Quattro) ça sert pas, de toutes façon ça s'efface à chaque arrêt.
Le 8 (CN soit orange/noir) c'est le fil appellé "serial input" et Check Lamp. Je ne sais pas s'il s'agit d'une vraie liaison série, mais le fait que cette connexion soit appellée Check Lamp" montre que c'est bien l'entrée qui met en service l'affichage des codes.
Donc en bref à mon avis, c'est en mettant ce fil (le8) au +12 que l'on obtient les codes.
Et si c'est câblé différemment sur la QP, ( j'y crois pas), mais qu'il y a les mêmes calculateurs IAW, il faut récupérer le 8 et le mettre au +, moteur en route. Le voyant devrait afficher les codes. Mais il doit bien y avoir un connecteur pour cela....même si ce ne sont pas ceux qui sont en photo.
Il faut trouver le connecteur qui comporte au moins le 8 du calculateur et un +12 présent avec le contact

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Dim 2 Déc 2018 23:32
de KoolChaine
Bonjour,
qq nouvelles.

Pour le boitier de test, toujours pas réussi à lire les codes erreur, j'ai commandé un raccord OBD vers fiat 3-pin et reçu un connecteur avec des pins trop larges pour rentrer dans la fiche...

En attendant, je sors la voiture le week-end pour des petites sorties de 50-100km pour "débugger".
Je crois que je suis arrivé au bout des suintements d'eau et d'huile. La boite auto après vidange réagit bien.
Pour le refroidissement, j'ai dû virer le calorstat à l'entrée du V en fin d'été, je n'arrivais pas à amorcer le circuit avec les 2 calorstats.

Je vais m'attaquer à un problème que j'ai laissé traîner, qui est certainement lié au check engine : la voiture démarre au quart de tour à froid mais très compliqué à chaud.
J'ai eu peur au début à un jeu aux soupapes trop court, c'est bon.
Je me rends compte maintenant que c'est une richesse beaucoup trop forte.
J'ai vérifié les sondes de température d'eau, c'est bon.
J'attends la livraison de sondes lambda et de filtres à air.

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Lun 3 Déc 2018 19:45
de alpa
KoolChaine a écrit:Je vais m'attaquer à un problème que j'ai laissé traîner, qui est certainement lié au check engine : la voiture démarre au quart de tour à froid mais très compliqué à chaud.


Desole j'ai pas lu le post.
Je dirais plutot trop pauvre a chaud.
Toujours le meme test facile: essai de demarrage a chaud -> ca demarre pas. Tu debranches tous les injecteurs et tu re-essayes. Si ca demarre et ca cale alors c'est trop riche. Si ca ne demarre pas alors c'est trop pauvre.
Est-ce que les paires des sondes de temperature air et eau donnent les memes mesures de resistance ?

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Lun 3 Déc 2018 19:58
de Froggie
alpa a écrit:Toujours le meme test facile: essai de demarrage a chaud -> ca demarre pas. Tu debranches tous les injecteurs et tu re-essayes. Si ca demarre et ca cale alors c'est trop riche. Si ca ne demarre pas alors c'est trop pauvre.

Ton test est simple.
Juste pour ne pas mourir idiot: pourquoi c'est trop riche si ça redémarre, un reste d'essence non brûlée?

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Lun 3 Déc 2018 21:32
de ghibli30
C'est çà. En débranchant les injecteurs on arrête l'arrivée d'essence, et donc de noyer le moteur qui finit par démarrer un bref instant, lorsque le mélange redevient vaguement stochiométrique. Évidement il va s'arrêter immédiatement. En gros il va "parler" pas plus.
Si c'est trop pauvre, en débranchant ce sera encore pire et ça ne démarrera pas plus.

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Mar 4 Déc 2018 00:25
de PhilDW
Panne courante sur les anciennes VW (et toute la famille).

Le capteur de température du liquide de refroidissement qui était dédoublé (4 fils), 2 fils pour l'indicateur au tableau de bord, et 2 fils pour la gestion électronique. L'indication pour l'aiguille était correcte, mais pas celle pour le gestion qu'il y avait moyen de contrôler avec l'appareil de diagnostic. Ce problème n'était presque jamais enregistré par la mémoire de défauts. Si la T° mesurée par la gestion était de 20°C inférieure à celle affichée par l'aiguille, je remplaçais le capteur car le moteur était trop enrichi, ce qui provoquait des démarrages difficiles à chaud.

Le capteur de T° peut être vérifié avec un ohmmètre. La résistance diminue avec l'augmentation de température.
60 °C = +/- 600 Ohms
80 °C = +/- 330 Ohms
Si la fiche est débranchée, résistance infinie donc équivalente à une température très basse, généralement -40°C donc enrichissement maximum. Les gestions plus récentes reconnaissent la valeur anomale et la remplacent par une valeur moyenne qui permet de démarrer à peu près correctement à froid comme à chaud.

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Mar 4 Déc 2018 00:32
de KoolChaine
J'ai vérifié les 2 sondes de temp de l'eau et j'ai bien les bonnes valeurs à froid et à chaud.
Il me reste à vérifier les sondes de temp d'air et la continuité des fils jusqu'aux ecu.
J'ai aussi reçu les lambda aujourd'hui.
Je m'occupe de tout ça ce week-end.
J'ai hâte, après 2 ans de tâtonnements je commence à pouvoir apprécier ma quattroporte et c'est plutôt sympa :P

Re: Quattroporte IV 2.8 Evo

MessagePosté: Mar 4 Déc 2018 15:53
de MR Brun
Bravo pour le courage et la perseverance. C'est quand meme compliqué le fonctionnement d'un biturbo. je ne m'y connais pas grand chose en mécanique, juste des bases, je suis impressionné.