Nous sommes le Mer 15 Aoû 2018 21:16


Nürburgring 1957

Vos videos...Celles du web...
C'est ici !

Nürburgring 1957

Messagede maseramo » Dim 22 Avr 2018 20:17

Un moment d'anthologie du sport automobile ! Juan Manuel Fangio, en état de grâce sur Maserati 250 F, devient champion du monde de Formule 1 pour la cinquième fois :
https://www.forocoches.com/foro/showthr ... 74&page=23
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7326
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Nürburgring 1957

Messagede maseramo » Lun 23 Avr 2018 15:09

A 4 mn 40 le fameux ravitaillement trop long de Fangio :

Image
Guerino Bertocchi fait le plein alors que, derrière lui, Fangio en polo et casque sombre se désaltère.
Image

Ci-dessous Bertocchi se retire avec le tuyau d'essence alors qu'un mécanicien pose le bouchon du réservoir pendant que Fangio, lunettes sur le casque, s’apprête à remonter dans la 250 F pour une série de tour où il va battre le record du Nürburgring quasiment à chaque tour et rattraper les Ferrari de Peter Collins et Mike Hawthorn ! Moment historique de la course automobile !
Image

Pas de combinaison ignifugée pour les mécanos en manche de chemises et le tuyau archi-brûlant de l'échappement à moins de 50 cm du tuyau d'essence !
Dernière édition par maseramo le Lun 23 Avr 2018 20:30, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7326
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Nürburgring 1957

Messagede Froggie » Lun 23 Avr 2018 17:41

Merci beaucoup pour ces photos d'époque, Alido.
Dommage que la vidéo dont il est fait état dans ton premier lien foroches ne soit pas accessible (la pista où il fallait de grosses cojones :lol: )
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V6
 
Messages: 926
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Nürburgring 1957

Messagede maseramo » Lun 23 Avr 2018 18:20

ah mince ! ça marche chez moi et de mon portable aussi.

c'est la page 23 le pseudo du gars qui a posté est pavofrito. C'est le troisième message après les deux de GhibliGT.

Il faut attendre un peu que la video apparaisse et cliquer au centre.

Si ça ne marche toujours pas, je vais essayer de la retrouver ailleurs.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7326
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Nürburgring 1957

Messagede Froggie » Lun 23 Avr 2018 18:26

Fectivement, ça marche en insistant
Merci!
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V6
 
Messages: 926
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Nürburgring 1957

Messagede maseramo » Lun 23 Avr 2018 18:33

"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7326
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Nürburgring 1957

Messagede Froggie » Lun 23 Avr 2018 18:36

Il y a une incroyable différence entre la Maserati et les 2 Ferrari!
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V6
 
Messages: 926
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Nürburgring 1957

Messagede maseramo » Lun 23 Avr 2018 18:48

Si deux deuxièmes places aux Grands Prix de Pescara et de Monza viendront conforter son titre, Fangio fut sacré pour la cinquième fois champion du monde de formule 1 dès le soir de ce Grand Prix d’Allemagne 1957 d’anthologie qui vit aussi le sacre de Maserati avec sa superbe 250 F.

Le propre commentaire de Juan Manuel Fangio lui-même, quelques décennies après, sur sa course légendaire au Nürburgring 1957 fait froid dans le dos : « Même maintenant, j’ai très peur quand je repense à cette course. Pourtant j’avais conscience de ce que je faisais et des risques encourus. Nürburgring était mon circuit favori. Je l’aimais dans son ensemble et je crois que ce jour là, je l’ai vaincu. Un autre jour, c’est lui qui m’aurait vaincu peut-être, qui sait ? J’avais atteint les limites de la voiture, je les avais peut-être même dépassées. Je n’avais jamais piloté de cette manière et je savais très bien que c’était la dernière fois. »


Voici le palmarès de Fangio en Formule 1 avec ses 5 titres de champion et ses deux places de vice-champion (record toujours inégalé en 2018 sauf par Michael Schumacher en 2002) :

1950 vice-champion du monde sur Alfa Romeo derrière "Nino" Farina (Alfa Romeo)
1951 champion du monde sur Alfa Romeo
1952 blessé (fracture des vertèbres cervicales lors d'un accident à Monza sur Maserati)
1953 vice-champion du monde sur Maserati derrière Alberto Ascari (Ferrari)
1954 champion du monde sur Maserati et Mercedes
1955 champion du monde sur Mercedes
1956 champion du monde sur Ferrari
1957 champion du monde sur Maserati

Sur 49 Grand Prix disputés dans cette période 1950-1957, Fangio en remporta 24 ce qui reste un record en pourcentage d'efficacité.

Petit bonus sur Fangio :
https://www.youtube.com/watch?v=MJSDHyRhrxk
Dernière édition par maseramo le Mer 25 Avr 2018 21:52, édité 1 fois.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7326
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Nürburgring 1957

Messagede Froggie » Lun 23 Avr 2018 19:17

Magnifique.
Ce petit casque, le buste dépassant du cockpit, les bras nus..., mieux valait ne pas trop penser à la sécurité.
Les nouveaux pneus lui ont sans doute permis de pousser sa voiture au-delà des limites comme dit dans ta citation, mais une telle remontée est un véritable exploit!
Avatar de l’utilisateur
Froggie
V6
 
Messages: 926
Inscription: Jeu 12 Oct 2017 22:50
Localisation: Belgique

Re: Nürburgring 1957

Messagede maseramo » Lun 23 Avr 2018 20:12

Froggie a écrit:Il y a une incroyable différence entre la Maserati et les 2 Ferrari!


Salve Froggie ;)
Oui, la Ferrari est plus trapue de l'arrière et surtout le pilote est assis plus bas que dans la 250 F.

La Ferrari 801 de Formule 1 de 1957 est issue de la Ferrari-Lancia D50 de 1956 avec laquelle Fangio fut champion du monde en 1956. Elle a juste perdu les réservoirs hors bords entre les roues mais a conservé son V8 de 2.5 litres légèrement désaxé ce qui permet de faire passer l'arbre de transmission à côté du pilote dont on peut alors abaisser le siège.

Cette photo ci-dessous est très démonstrative car on voit Hawthorn sur la Ferrari assis bien plus bas que Jean Behra avec son casque à damier dans la Maserati 250 F derrière :
Image

Maquette de Ferrari 801 montrant bien l'implantation de la transmission sur la gauche du pilote :
Image

Fangio dans sa 250 F est assis haut :
Image

mais ça ne le gène pas. Fangio adore l'équilibre naturel de la 250 F "dans l'axe". Il a pourtant eu l'occasion d'essayer une Maserati 250 F spéciale comme #2525 avec laquelle Stirling Moss avait remporté le Grand Prix d'Italie à Monza en 1956 et qui dispose d'un 6 en ligne désaxé de 6 degrés pour faire passer l'arbre à gauche et d'abaisser le pilote :
Image
Moss en polo noir ci-dessus et en casque éternellement blanc ci-dessous, victorieux à Monza 1956 :
Image

Mais Fangio préférait la 250 F "dans l'axe", l'arbre décalé entraînant un pont décalé et une répartition des masses un poil moins bonne.

Fangio et Behra essayèrent aussi en 1957 la Maserati 250 F à moteur V12 désaxé mais préférèrent la 6 cylindres (plus coupleuse) dans l'axe, merveilleuse d'équilibre et, quand on voit les minces pneus et les glissades, ça comptait l'équilibre naturel !

Ci-dessous Fangio essaye la Maserati 250 F V12 :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7326
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers Videos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités